L’avenir rêvé des pharmaciens selon la FSPF

Paris, le jeudi 2 avril 2009 – Rares professionnels de santé à soutenir la loi Hôpital patients santé territoire (HPST), les pharmaciens ont obtenu lors du premier examen de la loi par l’Assemblée nationale au mois de février, l’inscription de plusieurs dispositions qui leurs tenaient à cœur. C’est ainsi notamment que les missions spécifiques des pharmaciens devraient désormais être l’objet d’une mention explicite dans le code de santé publique. Mais ces succès n’incitent pas aujourd’hui les syndicats d’officinaux et notamment le premier d’entre eux, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) à s’arrêter en si bon chemin. L’organisation fourmille au contraire de nouveaux projets comme l’a révélé son assemblée générale qui s’est tenue la semaine dernière. Le bureau du syndicat s’est en effet vu confié plusieurs mandats qui concernent notamment la signature de l’avenant dédié aux médicaments génériques, mais plus certainement encore l’engagement d’une réflexion sur la recherche d’un nouveau mode de rémunération des pharmaciens. L’objectif est de proposer et de discuter avec le gouvernement la mise en place d’une rémunération mixte. Selon Philippe Besset, président de la Commission économie de l'officine au sein de la FSPF, qui s’appuie sur les données Pharmastat (IMS Health), la rémunération par ordonnance est aujourd’hui de 8,50 euros, comme il l’a précisé la semaine dernière au Moniteur des pharmacies.

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article