Le caractère non allergique d’une rhinite n’est pas définitif !

Les consultations d’allergologie voient passer bon nombre de patients souffrant d’une rhinite qui n’est pas d’origine allergique. Cependant, une fois testés et étiquetés non allergiques, ces patients sont rarement suivis et leur devenir mal étudié. On sait actuellement qu’une allergie peut être seulement locale (entopie) mais l’on peut se demander si une évolution de celle-ci en allergie systémique est possible. C’est en tout cas ce que semble suggérer une étude menée sur 180 patients choisis au hasard parmi ceux ayant une rhinite « non allergique » vus en consultation d’allergologie à Malaga en Espagne puis 3 à 7 ans plus tard.

La plupart d’entre eux (une majorité de femmes d’âge moyen 49 ans) signalaient une aggravation de la maladie (dans 52 % des cas) avec un allongement de la durée de la gêne (12 %) et de la sévérité des symptômes (9 %). Une proportion non négligeable de rhinites (24 %)  s’était compliquée de pathologies associées (asthme, conjonctivite, rhino-sinusite chronique). Ainsi le pourcentage d’asthme associé à la rhinite était passé de 32 % au départ à 55 % et celui de conjonctivite de 28 % à 43 %.

L’exploration a montré, de façon plus inattendue, une sensibilisation allergénique chez 24 % des patients (prick-tests cutanés positifs et/ou IgE spécifiques) alors que ceux-ci n’étaient pas allergiques lors du précédent bilan. Les allergènes les plus fréquemment en cause étaient les pollens (7,69 % pour l’olivier, 5,19 % pour le cyprès) suivis des acariens (11,54 %) et des phanères d’animaux. (3,85 % chacun pour chat et chien).

Aucune différence n’a été mise en évidence entre les patients allergiques et non allergiques quant à la sévérité de la rhinite, son retentissement sur la qualité de vie ni l’apparition de pathologies associées.

Il n’est donc pas inutile de suivre les rhinites non allergiques pour dépister l’apparition d’une pathologie associée voire d’une véritable sensibilisation allergénique…

Dr Geneviève Démonet

Référence
Rondón C et coll. Evolution of patients with nonallergic rhinitis supports conversion to allergic rhinitis. J Allergy Clin Immunol 2009; 123: 1098- 1102

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article