La mère qui voulait soigner le cancer de son fils par des plantes revient à la raison

Minneapolis, le mercredi 27 mai 2009 – La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (MIVILUDES) publiait la semaine dernière un rapport mettant en évidence la nécessité de veiller à l’influence des sectes dans le domaine de la santé. Les Etats-Unis ont apporté la semaine dernière un exemple qui aurait pu être dramatique de l’impact de certaines croyances sur la survie de personnes particulièrement crédules.

Des cliniques qui soignent le cancer par les plantes

Catholique pratiquante, la famille du jeune Daniel Hauser suit cependant également les préceptes du groupe indien Nemenhah. Cette influence n’a cependant pas empêché les parents de Daniel d’accepter que l’enfant, atteint d’une maladie de Hodgkin bénéficie d’un traitement par chimiothérapie, qui s’est initialement révélé efficace. Malheureusement, les examens de contrôle de l’adolescent ont révélé qu’une nouvelle cure de chimiothérapie était nécessaire. Cette annonce a été rejetée par la mère de Daniel qui a affirmé, qu’en vertu des principes du groupe Nemenhah, elle souhaitait que son enfant soit traité grâce à un cocktail de plantes. Elle n’a pas caché projeter se rendre dans une des nombreuses cliniques qui à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis proposent de telles prises en charge. Alors que la mère et l’adolescent ont pris la fuite le 18 mai dernier, sans doute pour mettre à exécution leur projet, un tribunal de l’état du Minnesota a ordonné le placement de Daniel en famille d’accueil, la loi obligeant en effet les parents à offrir à leurs enfants les soins dont ils ont besoin. Cette condamnation n’incita pas la mère de l’enfant à recouvrer la raison. Sans doute fut-elle plus sensible à l’appel lancé par son époux devant tous les médias américains, ce jeudi 21 mai. En effet, on a appris hier que la mère avait regagné le Minnesota et accepté que son fils reçoive le traitement par chimiothérapie recommandé. Pour les médecins du jeune Daniel, qui ont indiqué avoir prié pour son retour (!), c’est le soulagement qui prévaut aujourd’hui. Du côté de la justice, on ignore si la mère sera poursuivie, en dépit des promesses des autorités officielles d’une attitude clémente en cas de retour rapide.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article