DMLA néovasculaire et diabète : une liaison dangereuse

Certains centres participant à l’European Eye Study (étude EUREYE), menée en population générale et visant à analyser les facteurs de risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), se sont particulièrement penchés sur les relations éventuelles entre diabète et DMLA.

La population évaluée, âgée de plus de 65 ans, comptait 2 182 sujets atteints de DMLA précoce (drusens ou altérations pigmentaires), 49 de DMLA tardive avec atrophie géographique, 101 de DMLA tardive avec néovaisseaux, et 2 117 sujets indemnes de DMLA pris comme témoins.

L’analyse met en évidence une prévalence globale du diabète auto-rapporté au cours d’interviews, de 13,1 %, cette prévalence atteignant 19,3 % chez les sujets atteints de DMLA néovasculaire.

Cette association significative entre diabète auto-rapporté et DMLA néovasculaire persistait après ajustements sur l’âge, le sexe, le tabagisme, le niveau d’instruction, la consommation d’alcool, l’indice de masse corporelle, les antécédents auto-rapportés de maladie cardiovasculaire, la prise régulière d’aspirine, la pression artérielle systolique, les taux de vitamine C et de lutéine.

Chez les sujets ayant une DMLA néovasculaire la probabilité de diabète était 1,81 fois plus élevée que chez ceux indemnes de DMLA (OR = 1,81 ; IC à 95 % 1,10-2,98 ; p = 0,02).

En revanche, ni la DMLA précoce ni la DMLA tardive avec atrophie géographique ne sont apparues associées au diabète auto-rapporté, ce qui suggère , selon les auteurs l’intervention de mécanismes pathogéniques différents entre les différentes formes de DMLA tardives. 

Dr Julie Perrot

Référence
Topouzis F et coll. : Association of self-reported diabetes with age-related degeneration in the EUREYE Study. Br J Ophthalmol., Publication avancée en ligne, le 7 mai 2009.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article