L’évaluation des praxies à la « Parisienne »

Le diagnostic de maladie d’Alzheimer repose sur la coexistence d’un trouble mnésique et d’un autre trouble cognitif. En pratique quotidienne de consultation mémoire, il est nettement plus facile de mettre en évidence un trouble dysexécutif précoce qu’un trouble des praxies ou du langage. Ceci tient au fait que les outils neuropsychologiques dédiés à l’exploration de ces domaines n’ont pas été développés dans cette indication.

Un trouble praxique se définit par  l’altération acquise de la capacité à réaliser une activité gestuelle, malgré la préservation des capacités motrices, des fonctions sensorielles et une bonne compréhension des consignes. Les médecins du centre mémoire de ressource et de recherche de Paris ont  développé une nouvelle batterie de tests qui répond de manière tout à fait satisfaisante aux besoins des cliniciens en consultation. Cette batterie évalue de manière simple (correct/ non correct) et très rapidement la qualité de 3 catégories de gestes : cinq gestes symboliques (exemple :  « chut »), cinq mimes d’action (utilisation d’objets sans objets : planter un clou avec un marteau, .. et  imitation de huit gestes abstraits (exemple :  paume droite sur la joue droite). Ils ont ensuite évalué cette batterie chez 419 sujets normaux et établi des normes.

Dans un article publié dans la Revue Neurologique, ils rapportent les résultats de l’utilisation de cette batterie chez 320 patients avec une démence  et 127 patients atteints de troubles cognitifs légers.  Les performances étaient inversement corrélées au score du MMS. La batterie de tests s’est avérée sensible puisqu’elle a permis de mettre en évidence des troubles dès le stade léger : gestes symboliques (8 %), mimes d’action (14 %), gestes abstraits (14,7 %).  Les résultats aux différents « sous tests » étaient faiblement corrélés ce qui laisse supposer que cette batterie explore bien des domaines différents.

Les auteurs suggèrent de ne pas utiliser les valeurs seuils de manière trop rigoureuse et de tenir compte du niveau culturel, de la gaucherie et de l’âge. L’intérêt de cette batterie est de pouvoir identifier des anomalies praxiques et de porter le diagnostic  de démence plus précocement. Elle aura vraisemblablement beaucoup de succès  dans les Centres Mémoire.

Dr Christian Geny

Référence
Mahieux-Laurenta F et coll. du groupe de réflexion sur les praxies du CMRR Île-de-France Sud. : Validation d’une batterie brève d’évaluation des praxies gestuelles pour consultation Mémoire. Évaluation chez 419 témoins, 127 patients atteints de troubles cognitifs légers et 320 patients atteints d’une démence. Revue Neurologique 2009 ; 165 : 560-567

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Lire à envers un texte imprimé

    Le 01 juillet 2009

    J'utilise dans ma pratique deux tests très simples : compter à l'envers 105-6=99 et lire à l'envers un texte imprimé.
    En effet, le grand risque est de prendre pour un Altzheimer une dépression pseudo démentielle parfaitement curable.

    Dr Bernard Maroy

Réagir à cet article