Le tabagisme, facteur de risque indépendant du cancer du col utérin

L’implication défavorable du tabac dans l’épidémiologie du cancer du col a été mise en évidence par plusieurs études. Mais on ignore encore si le tabagisme augmente le risque d'acquisition ou le risque de persistance de l'infection HPV. La forte corrélation entre le tabagisme et l’exposition aux maladies sexuellement transmissibles rend difficile la vérification du rôle spécifique du tabagisme dans la carcinogenèse du cancer du col utérin.

La collaboration de cinq grandes banques nordiques d’échantillons sériques a permis la construction d’une cohorte de plus de 1 000 000 de femmes, qui a été utilisée pour étudier le rôle du tabagisme, évalué par les taux sériques de cotinine, sur la carcinogenèse  du cancer du col utérin. Le but principal de cette étude était de déterminer si le tabagisme est un facteur indépendant de risque de cancer du col. Les registres nationaux du cancer (1973-2003) ont été exploités pour identifier les femmes ayant développé un cancer du col. Les échantillons sériques de 588 femmes avec cancer du col et ceux de 2 861 témoins ont été analysés pour la présence de cotinine, des anticorps HPV 16 et 18, du virus Herpes simplex et de Chlamydia trachomatis.

Le tabagisme a été associé significativement avec le risque du cancer squameux du col utérin (SCC) chez les grandes fumeuses et séropositives pour l’HPV 16 et/ou HPV18. L’infection HPV est un facteur de risque très puissant pour le cancer du col utérin et le contrôle de ses effets est fondamental dans l’évaluation épidémiologique des cofacteurs étiologiques. Or, une augmentation significative du risque a été démontrée chez les grandes fumeuses, même après l’ajustement pour les anticorps des HPV oncogènes. Une association forte de type dose-réponse a ainsi été démontrée entre le taux sérique de cotinine et le développement du cancer du col. Chez les femmes séropositives pour l’HPV 16/18, le tabagisme multiplie par deux le risque de cancer du col.

Les mécanismes ne sont pas clairs, mais il est probable que les carcinogènes solubles ont un effet transformateur direct sur l’épithélium squameux du col utérin et que le tabagisme exacerbe le potentiel carcinogène de l’HPV.

Les résultats de cette étude, qui est la plus grande étude cas-témoins sur les facteurs de risque du cancer du col utérin, démontrent clairement la relation indépendante entre le tabagisme et la survenue du cancer du col utérin chez les femmes HPV à haut risque (hr) positives. Les femmes HPV hr positives qui fument présentent donc un risque significativement plus élevé de développer un cancer du col. Ces résultats soulignent l’importance de la prévention du cancer du col utérin chez les femmes exposées au tabagisme.

Dr Viola Polena

Référence
Kapeu AS et coll. : Is smoking an independent risk factor for invasive cervical cancer? A nested case-control study within Nordic biobanks. Am J Epidemiol. 2009; 169: 480-8.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article