Une nouvelle combinaison de traitement hormonal adjuvant pour cancer du sein

Une étude évalue l’intérêt d’une coprescription d’acide zolédronique en plus du traitement hormonal suppresseur par goséréline + tamoxifène ou goséréline + astronazole, chez les femmes ménopausées traitées pour un cancer mammaire. Dans cet essai, 1 803 femmes ont été randomisées pour recevoir l’un ou l’autre schéma thérapeutique avec ou sans zolédronate (4 mg IV tous les 6 mois pendant 3 ans). Après un suivi médian de 47,8 mois, 137 événements sont survenus avec des taux de survie sans maladie de 92,8 % dans le groupe tamoxifène, 92 % dans le groupe anastrozole, 90,8 % dans le groupe recevant le traitement hormonal seul et 94 % dans le groupe recevant le traitement hormonal + zolédronate. Il n’a pas été observé de différence de survie sans maladie entre les groupes traités par tamoxifène et anastrozole.

L'addition de zolédronate a permis une réduction absolue de 3,2 % et une réduction relative de 36 % du risque de progression de la maladie ; en revanche, elle n'a pas diminué significativement le risque de décès (HR : 0,60).

L.E.

Référence
Gnant M. : Endocrine therapy plus zoledronic acid in premenopausal breast cancer. N Engl J Med 2009 ; 360 : 679-91.

Copyright © Len medical, Gynecologie pratique, mai 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article