Un nouveau pas vers la statine pour tous ?

Une grande étude, dont les résultats ont été publiés cet hiver (JUPITER : Justification for the Use of Statins in Primary Prevention : An Intervention Trial Evaluating Rosuvastatin), indique qu’une statine pourrait être utile en prévention primaire pour réduire le risque d’événements cardiovasculaires chez des sujets sans dyslipidémie mais dont la CRP ultra sensible (marqueur de l’inflammation) est élevée.

Cette étude, réalisée en l’occurrence avec la rosuvastatine (20 mg/j), a en effet retrouvé une baisse de 44 % de l’incidence des événements cardiovasculaires majeurs dans cette population spécifique de patients ayant une CRP ultra sensible de 2 mg/l ou plus.

Les auteurs de ce travail ont voulu, par extrapolation, évaluer le nombre de sujets américains susceptibles de bénéficier d’un tel traitement. Pour ce faire, ils ont utilisé les données du registre NHANES (National Health And Nutrition Examination Survey). Ils ont dénombré les patients correspondant à ceux inclus dans JUPITER en appliquant scrupuleusement les critères d’inclusion et ceux de non inclusion inscrits dans le protocole.

Pour résumer, ils n’ont donc retenu que les sujets âgés de plus de 50 ans pour les hommes et de plus de 60 ans pour les femmes, n’ayant pas d’antécédents coronariens ou cérébrovasculaires personnels ni d’équivalents tels que par exemple un diabète, et ayant d’une part un LDL cholestérol < 1,30 g/l, mais d’autre part une CRP ultra sensible d’au moins 2 mg/l.

Sur la base de la seule population américaine, les auteurs estiment que près de 3,9 millions d’hommes de plus de 50 ans et de 2,6 millions de femmes de plus de 60 ans correspondent aux critères de sélection de l’étude JUPITER.

Pour enfoncer le clou, les auteurs de ce travail ont calculé que 260 000 événements pourraient être évités en 5 ans si les conclusions de l’étude étaient mises en application concrète aux USA. Un nouveau pas vers la statine pour tous (ou presque ?)…

Dr Olivier Meillard

Référence
Michos ED et coll. : Prevalence of low-density lipoprotein cholesterol with elevated high sensitivity C-reactive protein in the US. J Am Coll Cardiol 2009 ; 59 : 931-5.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article