Tabagisme pendant la grossesse : quelles conséquences sur le développement neurologique ?

Vingt-cinq pour cent des femmes continuent à fumer pendant la grossesse malgré les nombreuses alertes concernant  les effets  délétères du tabac sur le fœtus.

La nicotine, qui traverse le placenta, affecte la croissance et le  développement neurologique.

Deux auteurs américains ont fait la synthèse des nombreux travaux menés sur ce thème dans une revue générale parue dans Current Opinion in Neurology. Les études récemment publiées ont tenu compte des nombreux facteurs confondants pouvant biaiser l’interprétation. Les effets du tabac ont été évalués chez le nouveau né, l’enfant et même l’adolescent mais la méthodologie de ces différentes études a été très variable.

Certaines, qui ont comparé un groupe de 20 à 30 nourrissons avec un tabagisme prénatal à un groupe  contrôle ont le plus souvent rapporté une prévalence plus élevée d’irritabilité et parfois d’hypertonie. Des résultats similaires ont été constatés avec des effectifs plus importants. Une autre étude a montré que le tabagisme paternel était aussi associé a une plus forte irritabilité. La sensibilité au tabagisme maternel semble être influencée par le génotype des récepteurs D2.

D’autres travaux ont mis en évidence des anomalies cognitives chez des enfants plus  âgés (2, 6, 10, 15 ans). Parmi les sujets avec un syndrome de « déficit de l’attention/hyperactivité », ceux ayant été exposés  avaient une impulsivité plus prononcée. D’autres études n’ont pas eu les mêmes conclusions, considérant que les signes retrouvés pouvaient être expliqués par d’autres éléments environnementaux.

Le rôle de certains gènes est actuellement suspecté à la suite d’études génétiques effectuées chez l’adolescent. Ainsi, les polymorphismes des gènes du transporteur de la dopamine ou de la mono-amino-oxidase ont été associés respectivement a une impulsivité et une activité antisociale.

Au terme de cette revue, les auteurs considèrent que l’influence du tabagisme prénatal est difficile à caractériser car vraisemblablement multifactoriel  (autres facteurs environnementaux et rôle de  certains gènes).  Toutefois les études chez l’animal semblent confirmer l’influence néfaste du tabagisme prénatal sur le développement neurologique.

Dr Christian Geny

Référence
Cornelius MD et Day NL. : Developmental consequences of prenatal tobacco exposure. Curr Opin Neurol., 2009 ; 22: 121–125

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article