Un traitement immunosuppresseur semble efficace chez les insuffisants cardiaques chroniques séro-négatifs pour les virus

Le traitement immunosuppresseur (IS) est une approche possible dans l'insuffisance cardiaque (IC) rebelle aux traitement conventionnels. Les conclusions des différentes études réalisées sur ce thème sont cependant contradictoires. L'analyse de leurs résultats semble montrer que le gros des répondeurs est constitué par les patients séro-négatifs pour les virus. Ces données ont bien évidemment incité une équipe à mettre en place une étude prospective monocentrique randomisée en double-aveugle évaluant un traitement IS chez 85 patients porteurs d'une IC chronique (fraction d'éjection < 45 %) et séro-négatifs pour toutes sortes de virus. Les génomes de plusieurs virus à ADN et ARN allant du virus de l'herpès à celui de la grippe ont été inclus dans les recherches.

Le protocole thérapeutique était le suivant : prednisone 1 mg/kg/j pendant 4 semaines puis 0,33 mg/kg/j pendant cinq mois associé à 2 mg/kg/j d'azathioprine pendant 6 mois. Le groupe traité comprenait 43 patients, le groupe placebo en incluait 42. Tous recevaient par ailleurs un traitement classique de l'IC. Trente-huit patients du groupe traité ont présenté une amélioration significative de leur fonction ventriculaire gauche à six mois (critère primaire) associé à une baisse significative des dimensions et volumes ventriculaires gauches. Au contraire, la fraction d'éjection des malades du groupe placebo s'est détériorée. La mise sous traitement immunosuppresseur ne s'est accompagnée d'aucun effet secondaire majeur.

Ces données sont donc en faveur d'un effet du traitement immunosuppresseur chez les patients souffrant d’une IC chronique, séro-négatifs pour les virus communs. Les auteurs suggèrent qu'un virus non détecté ou bien l’intervention d'un autre type de mécanisme inflammatoire, actuellement inconnu ont été à l’origine de l’absence de réponse chez certains patient  du groupe traitement (12 %).

Dr Benoît Tyl

Référence
Frustaci A et coll. Randomized study on the efficacy of immunosuppressive therapy in patients with virus-negative inflammatory cardiomyopathy: the TIMIC study. Eur Heart J., 2009 30:1995-2002

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article