Xavier Darcos présente son plan d’urgence sur le stress au travail

Paris, le 9 octobre. Il avait paru agacé par l’immobilisme des employeurs devant ce problème de santé publique qu’est le stress au travail. Ce vendredi matin, et selon les informations du journal Les Echos, le ministre du Travail, Xavier Darcos, présente son plan d’urgence sur les conditions de travail.

Selon le journal économique, « il va sommer les quelque 2 500 entreprises de plus de 1 000 salariés de conclure - et non pas simplement de lancer -, d'ici au 1er février, des accords sur les risques psychosociaux ».

Afin de mener à bien ce plan, « une structure dédiée sera créée au sein de la Direction générale du travail, chargée de conseiller les entreprises et de rappeler à l'ordre les retardataires ».

Suicide d’un salarié de chez Renault mercredi

France Télécom a été pointée du doigt ces dernières semaines mais ce n’est évidemment pas la seule entreprise concernée par le stress et la dépression attribués aux conditions de travail. Mercredi, le suicide d’un cadre de chez Renault, à son domicile, est tristement venu le rappeler.

Selon un rapport du réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles, placé sous la coordination de l'Afsset (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail), et rendu public jeudi, les pathologies psychosociales, telles que dépression ou anxiété, viennent au premier rang des maladies professionnelles pour lesquelles des personnes ont consulté en 2007 auprès de médecins experts en santé au travail (27 % des causes de consultations).

Dans 80 % des cas, ces pathologies, incluant au premier chef la dépression et l'anxiété, seraient imputables au travail

FB

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article