Les asthmatiques ont-ils une personnalité particulière ?

Les traits de personnalité pourraient avoir une influence sur le risque de souffrir d’asthme. C’est ce que semble montrer une étude prospective menée en Allemagne sur un échantillon de 5 114 adultes d’âge moyen interrogés en 1992-1995 puis en 2002-2003 (4 010 patients).

Leur personnalité a été évaluée selon la version allemande validée du Eysenck Personality Inventory qui comporte 24 items. Les patients ont été interrogés sur les événements stressants (chômage, rupture sentimentale, décès d’un proche) survenus dans les 5 ans précédents ainsi que sur le fait qu’ils souffraient ou non
d’asthme. Près de 7 % des participants se sont ainsi déclarés asthmatiques au moment de l’inclusion dans l’étude.

Il a été constaté que le degré d’extraversion diminuait avec l’avancée en âge mais que ce dernier paramètre n’avait pas d’influence sur le degré de « nervosisme ». Aucune différence n’était notée entre hommes et femmes quant à l’extraversion mais les femmes avaient volontiers des scores de nervosisme plus élevés que les hommes. Une éducation poussée était associée à des taux plus bas de nervosisme et d’extraversion. Le tabagisme était en relation avec l’extraversion mais pas avec le nervosisme. Des scores bas de nervosisme et élevés d’extraversion étaient associés à la consommation d’alcool et à l’exercice physique.

Des scores élevés de nervosisme sont apparus prédisposer à l’asthme (RR = 3,07, IC 95 % = 1,71–5,48) mais pas les scores élevés d’extraversion (RR = 1,30, IC 95%  = 0,79–2,15). Le risque de développer un asthme s’est montré significativement plus élevé en cas de rupture sentimentale (RR = 2,24, IC 95 % = 1,20–4,21) qu’en cas de décès d’un proche (RR = 1,06, IC 95% = 0,64–1,75) ou de chômage (RR = 1,65, IC 95% = 0,72–3,78).

Les mécanismes selon lesquels la personnalité, le stress et l’émotion peuvent influencer la survenue d’un asthme sont peu connus mais pourraient concerner le système immunitaire.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Loerbroks A et coll. Neuroticism, extraversion, stressful life events and asthma: a cohort study of middle-aged adults” Allergy 2009; 64 (10) 1444 – 1450.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article