Que deviennent les nourrissons qui souffrent d’allergie alimentaire ?

L’allergie de la petite enfance au lait de vache, à l’œuf et au blé guérit fréquemment. Mais l’histoire allergique de ces enfants ne s’éteint pas toujours avec l’acquisition de la tolérance à ces aliments. C’est ce que confirme un travail mené dans 30 écoles de Kyoto, au Japon, chez 13 215 enfants âgés de 7 à 15 ans. On a recherché, par l’intermédiaire de questionnaires remplis par les parents, les enfants ayant mené un régime d’éviction du lait de vache, de l’œuf ou du blé à la suite d’une réaction d’allergie immédiate avant 1 an.

Parmi les enfants âgés de 7 ans, le taux d’éviction alimentaire alors qu’ils étaient nourrissons avaient été de 5,4 %. Ce taux diminuait avec l’âge des enfants au moment de l’enquête pour n’être plus que de 3 % chez les enfants de 15 ans. Ceci laisse supposer que la prévalence de l’allergie alimentaire a augmenté dans les 8 dernières années au Japon.

Même si plus de 80 % de ces enfants étaient devenus, à l’âge scolaire, tolérants aux aliments concernés, les prévalences de l’asthme, de la dermatite atopique, de la rhinite allergique et de la conjonctivite allergique étaient significativement plus élevées parmi ces écoliers.

De plus, des évictions alimentaires nécessaires pour de nouveaux aliments (sarrasin, fruits de mer, fruits…) étaient plus fréquemment rapportées parmi ces enfants (odds ratio ajusté=7,7 ; intervalle de confiance à 95 % de 5,9 à 10,2). Ce risque de nouvelle allergie alimentaire était similaire que les enfants aient ou non développé, à l’âge de 3 ans, une tolérance au lait, au blé et à l’œuf.

Les enfants ayant suivi un régime d’exclusion alimentaire dans la petite enfance ont donc un risque plus élevé de développer d’autres pathologies allergiques mais aussi d’autres allergies alimentaires. Il faut en conséquence assurer une surveillance de ces enfants tout au long de l’enfance et de l’adolescence.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Kusunoki T et coll. : Allergic status of schoolchildren with food allergy to eggs, milk or wheat in infancy. Pediatr Allergy Immunol., 2009 ; 20 : 642 – 647.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article