Flashs du 13 novembre

Toujours en attente d’une séparation, des siamoises xiphopages brésiliennes fêtent leur premier anniversaire

Marie-Louise et Marie-Luana sont unies par le thorax, l’abdomen et la hanche et possèdent trois jambes. Elles partagent par ailleurs le même foie, les intestins, la vessie, l’anus et le vagin. Leur séparation est jugée comme l’une des plus complexes.

Les lycéennes de Poitou-Charentes recevront bien leur chèque contraception !

La présidente de région, Ségolène Royale, maintient son projet d’envoyer dans les lycées des « chèques contraception », en dépit de la forte réticence exprimée par le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel. « La détresse et le drame humain que représentent les avortements sur les jeunes filles méritent une action courageuse. Les avortements font énormément de dégâts. C'est une question de santé publique, de justice sociale » a expliqué Ségolène Royale.

« Rien n’est plus difficile que de définir le juste soin », selon Jean Léonetti

Le député des Alpes Maritimes à l’origine d’une loi sur l’accompagnement de la fin de vie adoptée en avril 2005 revenait sur la condamnation d’un hôpital pour acharnement thérapeutique après la réanimation d’un nouveau-né en état de mort apparente. « Les règles du non-acharnement thérapeutique font partie de la déontologie médicale mais rien n'est plus difficile que de définir le juste soin, surtout dans un contexte de réanimation » a réagi le député.

Violence au CHU de Besançon : les parents d’un petit garçon atteint de cancer s’en prennent au personnel soignant

Bien que l’enfant ait selon l’équipe de grandes chances de rémission, les parents ont de grandes difficultés à supporter les effets secondaires de la chimiothérapie.

Mise au point par des chercheurs américains d’un moustique génétiquement modifié détruisant le Plasmodium falciparum

Ces travaux ont été menés par l’équipe du professeur George Dimopoulos à l’Institut de recherche sur le paludisme de l’Université Johns Hopkins.

Grippe A (H1N1) : Roselyne Bachelot lance un appel à la vaccination… à Jean-François Copé

Alors qu’elle recevait elle-même son injection, Roselyne Bachelot, face à la réticence du président du groupe UMP à l’Assemblée nationale a lancé : « Je ne veux pas intervenir dans sa vie privée. Mais je sais que sa famille va s'agrandir dans peu de temps, alors j'ai envie de lui dire : Jean-François, tu es en pleine forme mais il faut savoir que cette grippe n'est pas une grippe comme les autres ». Le ministre a également assuré que le Président de la République se ferait vacciner très prochainement.

200 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance lié à la sous nutrition

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article