L’eczéma des mains du coiffeur peut aussi être dû à une allergie au nickel

La coiffure est un métier à risque d’allergie et particulièrement d’eczéma de contact des mains. La dermatose peut résulter de l’exposition aux allergènes des colorations capillaires et des permanentes mais aussi de la manipulation d’objets en métal (ciseaux, pinces).

Une équipe danoise a mené une enquête chez les coiffeurs de Copenhague. Des salons de coiffure ont été choisis au hasard puis visités pour évaluer la prévalence de l’allergie au nickel chez les coiffeuses. On a aussi effectué un test au diméthylglyoxime (DMG) pour rechercher une libération excessive de nickel par les outils de coiffure.

La prévalence de l’allergie au nickel était plus faible chez les coiffeuses les plus jeunes par rapport aux coiffeuses d’âge moyen et plus âgées.
Les tests au DMG ont montré qu’une paire de ciseaux sur 200 (0,5 %; IC 95 %  = 0 − 2,0) et 7 pinces sur 13 (53,8 %; IC 95 % = 26,0 − 82,0) libéraient une quantité trop importante de nickel.

Ce travail prouve que la directive européenne sur le nickel porte ses fruits et que les jeunes femmes se sensibilisent moins au nickel en raison d’un contact moins fréquent avec ce métal. Cette directive de 1994 interdit en effet la vente d’objets destinés à être en contact direct et prolongé avec la peau (bijoux, fermetures éclair, boutons métalliques…) et libérant plus de 0,5 µg de nickel par cm2 et par semaine, seuil au-delà duquel la sensibilisation est possible. L’interdiction a été étendue aux téléphones portables en janvier 2009. 

En cas d’eczéma des mains chez un coiffeur, il ne faut cependant pas négliger l’allergie au nickel. Une analyse des outils manipulés permettra de mettre en évidence la cause de l’allergie.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Thyssen J et coll. : Nickel allergy in patch-tested female hairdressers and assessment of nickel release from hairdressers' scissors and crochet hooks. Contact dermatitis 2009; 61 (5): 281-286

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article