Flashs du 7 décembre

Deuxième greffe partielle de visage au CHU d’Amiens

La greffe du maxillaire inférieur d’un pompier a été réalisée par l’équipe du professeur Devauchelle, à l’origine de la première greffe mondiale. Le patient, âgé de 27 ans, a été opéré le 27 novembre et est désormais hospitalisé à Lyon pour suivre un traitement anti-rejet.

Vive inquiétude de la Commission européenne face à l’afflux de médicaments contrefaits

Trente-quatre millions de faux comprimés ont été saisis au cours des deux derniers mois au sein de l’Union européenne. « Le nombre de médicaments contrefaits qui atterrissent en Europe auprès des patients ne cesse d’augmenter » a précisé un responsable de la Commission européenne.

Une ONG dénonce le refus de l’Afrique du Sud de soigner les immigrés

« Les immigrés sont victimes d'abus pendant leur voyage, attaqués à l'arrivée et se voient refuser l'accès aux soins quand ils sont blessés ou malades », décrit Human Rights Watch.

Maladie d’Alzheimer : « 40 % des aidants décèdent avant le malade »

L’association France Alzheimer, qui met en avant ce chiffre, souhaite un meilleur accompagnement des proches qui assurent souvent seuls la prise en charge des malades.

Mal être au travail : une association propose des « consultations par mail »

L’association basée à Chinon affirme recevoir aujourd’hui un nombre croissant de demandes de consultation. « Aujourd'hui, notre site internet accueille 200 consultations par semaine. On reçoit chaque jour par mail des demandes d'informations », indique Michel Lallier, président de l'Association d’aide aux victimes et organisations confrontées aux suicides et dépressions professionnels (Asd-pro).

Après deux siècles d’abandon, la circoncision pourrait faire son retour chez les Zoulous

Le gouvernement sud-africain aimerait que les membres de cette communauté renouent avec cette pratique dans le cadre de la lutte contre le Sida.

L’impact de la violence conjugale sur les enfants au cœur d’un colloque à Paris

Les participants à cette réunion organisée vendredi par l’Observatoire national de l’enfance en danger ont regretté que l’impact psychologique des violences conjugales sur les enfants demeurait un sujet trop peu souvent étudié en France.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article