Des salmonelles dans le « snack » : le CDC enquête !

L’alimentation d’origine industrielle représente aux USA 18 % des apports caloriques chez les enfants. Les infections à salmonelles sont souvent d’origine alimentaire mais les procédés de fabrication font que les aliments industriels sont très rarement en cause. La mise en évidence par coproculture d’une salmonelle exceptionnelle, S. Wandsworth, signalée grâce à un réseau sentinelle de laboratoires dans 8 puis 23 états américains a conduit à une enquête véritablement policière menée par le « Centers for Disease Control and Prevention » d’Atlanta.

Les parents des patients diarrhéiques ont rempli un questionnaire et ont été interviewés sur tous les aliments consommés. A partir de là, 35 types d’aliments possibles ont été sélectionnés pour affiner les questionnaires également utilisés pour les sujets contrôle. Après identification du produit en cause, un questionnaire complémentaire a été mis au point pour connaître le fabricant et recueillir dans les familles et les commerçants les lots restants et chez le fabricant chaque ingrédient utilisé.

Entre février et juillet 2007, 69 patients ont été identifiés dans 23 états : 66 étaient des enfants dont 11 avaient 10 à 11 mois, 53 entre 1 et 3 ans et 2 entre 4 et 6 ans. Une diarrhée sanglante était présente chez 81 % d’entre eux ; 11 % ont été hospitalisés ; il n’y a pas eu de décès. Les 3 adultes atteints étaient probablement des sujets contact. De surcroît, une fille canadienne et un garçon écossais ont probablement été contaminés au cours d’un séjour aux USA.

 Finalement l’aliment en cause était un « snack » prêt à consommer, fait de céréales mélangées à d’autres ingrédients en pâte, cuits au four et soufflés puis enrobés de légumes : 92 % des enfants en avaient pris dans la semaine précédant la diarrhée et 43 % tous les jours. Le rappel de cet aliment a permis d’identifier la S.Wandsworth (SW) plus 3 autres sérotypes de salmonelles et une souche de Chronobacter (ex Enterobacter) sakasaki. A partir de là, 18 cas supplémentaires de diarrhée à Salmonella typhimurium ont été identifiés dans 9 états ! Tout ceci n’explique pas comment l’aliment a été contaminé car le processus industriel comportait une cuisson au four. En fait, après cette cuisson, le snack était assaisonné avec de la poudre de brocoli d’origine chinoise où la SW a été retrouvée…élémentaire mon cher Watson !  Les auteurs ajoutent diplomatiquement que la poudre a pu être contaminée avant ou après importation, les salmonelles étant particulièrement résistantes.

Pr Jean-Jacques Baudon

Référence
Sotir MJ et coll. : Outbreak of Salmonella Wandsworth and typhimurium infections in infants and toddlers traced to a commercial vegetable-coated snack food. Pediatr Infect Dis J 2009; 28: 1041-46

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article