Et si l’on (re)parlait du méthotrexate dans le traitement de la dermatite atopique sévère de l’adulte

Des dermatologues israéliens publient une série de 20 patients adultes présentant une dermatite atopique modérée à sévère ne répondant pas de façon satisfaisante aux traitements topiques, aux anti-histaminiques et à au moins un des traitements de seconde ligne suivants : la photothérapie, la ciclosporine ou les corticoïdes systémiques. 

Ces patients ont reçu du méthotrexate à la dose de 10 à 25 mg/semaine associé à une prise hebdomadaire d’acide folique et l’efficacité du traitement a été évaluée sur l’évolution du SCORAD (score de sévérité de la dermatite atopique) et du DLQI  (test de qualité de vie spécifique aux maladies dermatologiques).

Après 2 à 3 mois de traitement, on a observé une réponse objective chez la plupart des malades (16 répondeurs pour 4 non répondeurs). La baisse moyenne du SCORAD était de 44 % et de 43 % pour le DLQI. La tolérance a été bonne avec toutefois des nausées et des modifications du bilan hépatique dans 5 cas conduisant à une diminution de la posologie pour 3 de ces malades.

Le méthotrexate est donc un traitement efficace et bien toléré mais de seconde intention dans la dermatite atopique sévère de l’adulte  répondant mal aux traitements classiques.

Dr Patrice Plantin

Référence
Lyakhovitsky A et coll. : Low-dose methotrexate treatment for moderate-to-severe atopic dermatitis in adults. JEADV 2010;24:43-49

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article