Comment reconnaître le caractère fonctionnel des douleurs abdominales chez l’enfant ?

L’hypersensibilité viscérale à la distension rectale a été décrite au cours des douleurs abdominales (DA) entrant dans le cadre du syndrome de l’intestin irritable (SII) ou des douleurs abdominales fonctionnelles (DAF) selon les critères de Rome. On retient pour la définition du SII : DA au moins 25 % du temps associées à une amélioration par la défécation et une modification de la fréquence des selles et de leur forme. Ces critères doivent être remplis au moins une fois par semaine depuis au moins deux mois.  Par ailleurs, il n’existe aucun processus inflammatoire, anatomique, métabolique ou néoplasique. Les DAF sont définies comme des douleurs continues ou épisodiques n’entrant pas dans le cadre des autres troubles fonctionnels digestifs.

Une équipe de Montréal a étudié de façon prospective 51 patients d’âge médian 14,2 ans (8,4-17,6) souffrant de douleurs abdominales. A la fin de l’observation, 35 ont été classés comme atteints de troubles fonctionnels : 31 avec les critères complets (SII 20, DAF 11), 4 avec une fréquence de DA insuffisante. Les 16 autres avaient une maladie organique : intolérance au lactose, maladie de Crohn etc.

Des échelles standard ont permis de mesurer les paramètres de douleur et de qualité de vie : parmi les sujets avec troubles fonctionnels, 11 % étaient déprimés, 51 % anxieux, de façon comparable à ceux atteints d’une maladie organique. Ces derniers avaient un peu moins  de douleur et de limitation des activités.

Les patients ont subi une série de distensions rectales par un barostat électronique gonflé. Les seuils de sensation douloureuse et sa projection ont été enregistrés sans connaissance du diagnostic posé 3 mois après. Les seuils de déclenchement de la douleur ont été comparables entre les différents patients fonctionnels : ils étaient significativement plus bas (25,4 mmHg) que ceux des maladies organiques (37,1 mmHg p=0,0002). Avec une limite de 30 mmHg, la mesure du seuil de sensation douloureuse a une sensibilité de 94 % et une spécificité de 77 %. La projection aberrante de la douleur, abdominale ou autre, était comparable dans les 2 groupes. Il n’a pas été trouvé de corrélation entre le diagnostic final et les scores d’anxiété, de dépression ou la projection douloureuse.

En conclusion, la mesure du seuil de sensibilité rectale douloureuse est un marqueur diagnostique du syndrome de l’intestin irritable et des douleurs abdominales fonctionnelles en comparaison des maladies organiques mais les projections viscéro-somatiques sont comparables.

Pr Jean-Jacques Baudon

Référence
Halac U et coll. : Rectal sensory threshold for pain is a diagnostic marker of irritable bowel syndrome and functional abdominal pain in children. J Pediatr 2010;156:60-5

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article