Grossesse et épilepsie : pas davantage de crises ni de complications obstétricales

Une revue de la littérature parue entre 1985 et 2008, réalisée par un groupe de vingt experts de différentes spécialités, désignés par l’American Academy of Neurology, a permis de préciser l’état des connaissances et de formuler quelques recommandations sur un sujet de première importance pour bien des femmes épileptiques : les conséquences de leur maladie neurologique (et de son traitement) sur le déroulement d’une éventuelle grossesse et vice versa et bien sûr sur la santé de l’enfant à venir. L’un des pans de ce très long article s’est notamment intéressé aux aspects obstétricaux du problème.

D’après les données analysées, il apparaît que, chez les femmes traitées, il n’y a probablement pas d’augmentation marquée du nombre de césariennes ni d’hémorragies néonatales.  On entend par là que ces risques restent inférieurs au double de leur incidence dans la population témoin. En ce qui concerne le risque de contractions précoces et d’accouchement prématuré, il demeure au dessous de 1,5 fois sa valeur observée chez les femmes de la population générale. Par contre, ce risque devient significatif chez les épileptiques qui fument.

Une autre notion importante se dégage de cette revue. En cas d’absence de crise pendant les 9 mois qui précèdent le début de la grossesse, la probabilité pour que cette phase sans crise se prolonge durant toute la gestation est de 84 à 92 %. Cette notion incite fortement à viser une parfaite maîtrise du traitement en prévision de toute grossesse.

D’après ces données, il n’y a pas non plus de raison de penser qu’il existe une majoration du risque de récurrence des crises, ni de survenue d’un état de mal. 

Cependant, l’estimation d’autres aspects des risques gravidiques sur terrain épileptique échappe à cette étude. En particulier, il n’est pas possible, dans ce cadre, de déduire les risques d’éclampsie chez les patientes hypertendues.

Les conclusions de cette vaste analyse permettent une certaine dédramatisation de la grossesse chez l’épileptique bien équilibrée mais incitent à la poursuite des investigations sur les données manquantes, sur l’action spécifique des anti-épileptiques, surtout.

Dr Françoise Ponchie Gardelle

Références
Harden CL et coll.: Practice Parameter update: Management issues for women with epilepsy- Focus on pregnancy (an evidence- based review): Obstetrical complications and change in seizure frequency.
Report of the Quality Standards Subcommitee and Therapeutics and Technology Assessment Subcommittee of the American Academy of Neurology and American Epilepsy Society. Neurology 2009; 73: 126- 132

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article