Ne pas trop compter sur le Ginkgo biloba pour empêcher le déclin cognitif chez le sujet âgé !

Le Ginkgo biloba, substance naturelle s’il en est, plante médicinale emblématique, est largement consommé de par le monde, souvent dans le dessein plus ou moins avoué d’améliorer les fonctions cognitives, notamment chez le sujet âgé. Les preuves de son efficacité sont plutôt maigres, pour ne pas dire inexistantes, car aucune évaluation à long terme n’a été réalisée dans le cadre d’essais thérapeutiques irréprochables sur le plan méthodologique.

L’étude dite GEM (Ginkgo Evaluation of Memory) est un essai randomisé multicentrique, mené à double insu contre placebo, dans lequel ont été inclus 3 069 participants âgés de 72 à 96 ans. L’action se déroule aux Etats-Unis entre 2000 et 2008, la durée médiane du suivi étant de 6,1 années. Dans le groupe traité (n=1545), Ginkgo biloba  a été administré en deux prises quotidiennes de 120 mg chacune, tandis que dans l’autre groupe, un placebo était utilisé (n=1 524). Le suivi neurologique visant à apprécier la vitesse du déclin cognitif dans les deux groupes a reposé sur les tests suivants :

1) Modified Mini-Mental State Examination (3MSE) ;
2) Alzheimer Disease Assessment Scale-Cognitive subscale (ADAS-Cog) ;
3) z scores obtenus et additionnés l’un à l’autre dans divers domaines neuropsychologiques concernant la mémoire, l’attention, la construction visuo-spatiale et les fonctions d’exécution. 

Les taux annuels de déclin des z scores se sont avérés similaires dans les deux groupes, quel que soit le domaine exploré, notamment celui de la mémoire. Il en a été de même pour l’attention, les capacités visuo-spatiales, le langage et les fonctions d’exécution. Pour ce qui est du 3MSE et du ADAS-Cog, aucune différence intergroupe n’a été mise en évidence, quels que soient l’âge, le sexe, le niveau éducatif, l’allèle  APOE*E4 ou encore l’existence d’un déficit cognitif léger à l’état basal.

Cet essai randomisé de grande envergure, de surcroît mené à double insu contre placebo démontre que le G biloba (240 mg/ jour en deux prises) n’a aucun effet sur la vitesse ou l’installation du déclin cognitif chez le sujet âgé.  

Dr John Sorri

Référence
Snitz BE et coll. : Ginkgo biloba for Preventing Cognitive Decline in Older Adults: A Randomized Trial. JAMA 2009; 302 : 2663-2670.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article