Nouvelles données de l’étude ECASS III

L’étude européenne ECASS III avait montré que l’administration d’altéplase 3 à 5 heures après le début d’un accident vasculaire ischémique permet d’améliorer le pronostic fonctionnel (score de Rankin modifié) comparativement au placebo, sans diminuer la mortalité, et sans excès de risque d’hémorragie intracrânienne comparativement à une administration plus précoce dans les 3 heures suivant l’événement ischémique. Cette analyse portant sur d’autres indices fonctionnels à 30 ou 90 j (score de Rankin modifié à J30, indice de Barthel, échelle NIHSS) montre une nette tendance en faveur du traitement par altéplase, indépendamment de la gravité init iale de l’AVC.

L’incidence des accidents hémorragiques intracrâniens semble indépendante de l’utilisation préalable d’un traitement antiplaquettaire et du délai depuis le début des symptômes.

En revanche, les sujets âgés de plus de 65 ans paient un plus lourd tribut hémorragique.

Dr L.elgozi

Référence
Stroke treatment with alteplase given 3.0-4.5 h after onset of acute ischaemic stroke (ECASS III): additional outcomes and subgroup analysis of a randomised controlled trial.Lancet Neurol 2009 ; 8 : 1095-102.

Copyright © Len medical, Neurologie pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article