La cocaïne brise aussi des cœurs en Europe

Après les États-Unis où elle représente le premier motif d'hospitalisation aux urgences pour usage de drogue et une des causes les plus fréquentes de décès liés à la drogue, la cocaïne se répand en Europe. On y compte environ 12 millions de consommateurs soit 3,7 % de la population. Il était donc légitime de suspecter que la cocaïne puisse avoir une part de responsabilité dans les morts subites des adultes.

Une équipe espagnole a alors décidé de revoir les résultats des autopsies médico légales pratiquées entre novembre 2003 et juin 2006 à Séville (population de référence 1 875 462 habitants) et de les confronter à ceux d’une cohorte de dix patients appariés pour l'âge et le sexe et décédés de cause violente alors qu’ils n’avaient ni antécédents de consommation de cocaïne ni résultats toxicologiques positifs.

Au cours de la période concernée, 2 477 autopsies ont été pratiquées incluant 1 114 morts naturelles (668 morts subites). Parmi toutes les morts subites, 21 (3,1 %) se sont avérées secondaires à une prise de cocaïne, les usagers étant tous des hommes âgés en moyenne de 34,6±7,3 ans. La cocaïne a été détectée dans le sang dans 67,1 % des cas (taux médian 0,17 mg/l) et dans les urines dans 83,0 % des cas (taux médian 1,15 mg/l). Une consommation associée d'alcool a été constatée dans 76,0 % des cas et un tabagisme dans 81,0 %. La cause du décès a été cardiaque (62,0 %), cérébrovasculaire (14,0 %), secondaire à un delirium (14,0 %), respiratoire ou métabolique (5,0 % dans les deux derniers cas). Enfin il a été noté une hypertrophie ventriculaire gauche pour 57,0 % des sujets, une atteinte des petits vaisseaux pour 42,9 %, une atteinte coronaire sévère pour 28,6 % et une thrombose coronaire pour 14,3 %.

L'usage de cocaïne est donc responsable de 3,1 % des morts subites en Espagne, principalement par un mécanisme cérébral ou cardiaque. Par ailleurs, une atteinte cardiaque préalable est fréquemment retrouvée chez ces patients.

Dr Benoît Tyl

Référence
Lucena J et coll. : Cocaine-related sudden death: a prospective investigation in south-west Spain. Eur Heart J., 2010 ; 31: 318-329

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article