Pour 100 dollars t’as plus rien ? Si, une prothèse de main robotique !

Pise, le vendredi 11 mars 2011 – Les Italiens comptent parmi les leaders mondiaux en matière de robotique médicale. C’est ainsi qu’en novembre 2008, la Scuola Superiore Sant’Anna de Pise et l’Université Campus Biomedico de Rome (UCBM) avaient réalisé une première mondiale en implantant la première main artificielle contrôlée par les nerfs du receveur. Grâce à ce dispositif, le patient, un jeune homme de 27 ans, parvenait, après une première période d’entraînement, à contrôler avec un taux de réussite de 85 % trois types différents de prise.

Ecrire, verser de l’eau et sentir

La prothèse de main robotique présentée la semaine dernière par la même Sucola Superiore Sant’Anna est plus révolutionnaire encore. Dans le cadre du projet SmartHand, financé par l’Union européenne et qui regroupe cinq autres pays, une nouvelle main robotique aux fonctionnalités incomparables a été présentée. Dotée de quatre moteurs et d’une quarantaine de microcapteurs, cette main permet en effet aux patients amputés chez lesquels elle a été testée d’écrire, de mélanger et même de verser de l’eau. Le fonctionnement de la main repose sur son implantation sur le moignon du patient, tandis que des électrodes sont reliées à ses muscles résiduels. C’est grâce à ces derniers que circulent les signaux électriques interprétés par le dispositif pour déclencher des mouvements. Cinq ans de travaux réalisés par les chercheurs de Pise ont même contribué à mettre au point des doigts artificiels capables de reconnaître différents types de tissus.

Une prothèse low cost

Alors que le projet est pratiquement finalisé, sa commercialisation devrait débuter dans les deux années à venir avec à la clé un autre pari fou : celui de vendre cette main artificielle pour moins de 100 dollars, alors que les prothèses actuelles ne sont aujourd’hui pas disponibles à moins de 20 000 dollars.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article