Les kinésithérapeutes aussi veulent un secteur optionnel

Paris, le mercredi 26 octobre 2011 - L’Union nationale des syndicats des masseurs kinésithérapeutes libéraux a refusé de signer l’avenant conventionnel régissant les rapports entre cette profession et l’Assurance maladie, récemment négocié. Il considère que les avancées obtenues (une augmentation de 11 centimes d’euros du tarif général et un passage à 2,50 euros de l’indemnité forfaitaire) sont insuffisantes par rapport aux contreparties exigées (régularisation de la démographie et généralisation des référentiels). Ce syndicat propose pour sa part de créer un « secteur optionnel qui permettrait d’appliquer un dépassement autorisé sur une partie de nos actes », afin de créer une véritable « bouffée d’oxygène » pour les kinésithérapeutes.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article