Un taux de testostérone élevé protégerait le cœur des hommes âgés

Parmi les très nombreux effets de la testostérone (T), notons celui sur la sensibilité à l’insuline et sur le métabolisme lipidique.

Un faible niveau de T est associé à un développement de l’adiposité, à une altération du profil métabolique voire à un développement de l’athérosclérose.

Le lien entre niveau de T et risque cardiovasculaire est en fait très discuté.

Des études ont même été menées pour évaluer l’intérêt de la supplémentation de sujets âgés en T : les résultats en sont discordants…

Une équipe nord-américaine s’est intéressée à ce sujet et réalisé un travail prospectif sur une cohorte initialement destinée à étudier l’ostéoporose.

Au total, 2 416 hommes, âgés de 69 à 81 ans, ont été suivis pendant 5 ans.

Près de 500 événements cardiovasculaires ont été enregistrés au cours de suivi (n : 485). Les sujets ont été regroupés en 4 quartiles en fonction de leur niveau matinal de testostérone (un tiers des prélèvements ont cependant eu lieu entre 11h00 et 15h00).

Il est apparu que la T et la globuline de fixation de l’hormone sexuelle (SHBG) sont deux variables inversement corrélées au risque d’événements cardiovasculaire (tendance au travers des quartiles : p : 0,009 et p : 0,012 respectivement).

Les sujets appartenant au quartile supérieur (T ≥ 550 ng/dl) ont eu un tiers d’événements cardiovasculaires en moins que les sujets des trois autres quartiles (hazard ratio [HR] : 0,70 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,56-0,88).

Cette association entre niveau élevé de T et faible risque cardiovasculaire s’est confirmée après ajustement sur les habituels facteurs de risque et après élimination des patients ayant des antécédents cardiovasculaires (HR : 0,71 ; IC : 0.53-0.95). Dans les tests incluant la T et la SHBG, seul la T était prédictive du risque cardiovasculaire.

Cette étude suggère donc qu’un niveau élevé de T chez l’homme âgé pourrait être un marqueur indépendant de faible risque cardiovasculaire à 5 ans.

Dr Olivier Meillard

Références
Ohlsson C et coll. : High serum testosterone is associated with reduced risk of cardiovascular events in elderly men. The MrOS Study in Sweden. J Am Coll Cardiol., 2011; 58: 1674-81

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article