Alopécie androgénétique de la femme : quel traitement ?

Une revue Cochrane récente est consacrée au traitement de l’alopécie androgénétique féminine qui est probablement l’alopécie acquise la plus fréquente chez la femme. Elle se caractérise par une perte de cheveux progressive et diffuse assez différente de celle qui prévaut chez l’homme où l’alopécie est localisée aux régions temporales et au sommet du vertex. La ligne frontale peut ou non être respectée.
Cette alopécie s’accompagne d’une miniaturisation des follicules pileux conduisant à l’apparition d’un duvet.

Vingt-deux essais randomisés contrôlés ayant évalué différents traitements ont été retenus par le groupe Cochrane : ils ont inclus au total 2 349 patientes. Parmi ces études, 10 concernaient l’utilisation du minoxidil topique. Les résultats poolés de quatre d’entre-elles indiquent une augmentation modérée mais significative de la repousse dans les groupes traités par minoxidil par rapport à ceux appliquant le placebo. Aucune des deux études ayant comparé minoxidil à 2 % et à 5 % n’ont montré de différence significative d’efficacité entre les deux concentrations. En revanche, dans un essai on notait davantage d’effets secondaires avec la concentration la plus élevée. Par contre la tolérance était identique pour le minoxidil à 5 % utilisé une fois par jour et le minoxidil à 2 % deux fois par jour.

De nombreux autres traitements n’ont été testés que dans une seule étude à chaque fois et même pour les traitements les plus couramment proposés comme la spironolactone, le finastéride, l’acétate de cyprotérone voire le laser, on manque d’essais randomisés contrôlés de qualité, tous ceux retenus comportant de nombreuses faiblesses dans la méthodologie adoptée de sorte que le niveau de preuve de leur efficacité est insuffisant.

En l’état actuel de la littérature, le minoxidil topique reste donc le seul traitement répondant aux critères de l’ « evidence based medicine ».

Dr Patrice Plantin

Références
Van Zuuren EJ et coll. : Evidence-based treatments for female pattern hair less : a summary of a Cochrane systematic review. Br J Dermatol 2012; publication avancée en ligne le 5 octobre. doi: 10.1111/j.1365-2133.2012.11166.x

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir à cet article

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.