Syndrome d’apnées obstructives du sommeil et épilepsie : la CPAP améliore le contrôle de la maladie neurologique

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) coexiste volontiers avec une épilepsie et le traitement du dit syndrome par VPPC (ventilation en pression positive continue ou CPAP) est susceptible de diminuer la fréquence des crises comitiales. Pour autant on ignore quelle est la prévalence respective du SAOS en cas d’épilepsie réfractaire au traitement anti-épileptique et d’épilepsie bien contrôlée et si la réponse à la CPAP diffère dans ces deux cas de figure.

Une étude de type cas-témoins, réalisée dans un centre spécialisé à Buffalo (Etats-Unis), a  tenté de répondre à ces questions. Pour cela, elle a comparé deux groupes de patients recrutés entre 2007 et 2010, tous atteints d’une épilepsie contrôlée médicalement (les témoins) ou réfractaire (les cas). Par rapport à la population générale, la prévalence du SAOS s’est avérée nettement plus élevée chez les patients épileptiques, soit 15,2 % versus 4,41 %.

Dans le groupe des patients atteints d’une épilepsie bien contrôlée, certaines variables se sont avérées prédictives du diagnostic de SAOS : un âge plus élevé, le sexe masculin et des crises comitiales fréquentes. Cependant, en cas d’épilepsie réfractaire, d’autres variables ont été mises en cause, à savoir l’existence d’un diabète et d’un ronflement nocturne. En outre, le traitement par CPAP a amélioré le contrôle des formes réfractaires de la maladie de façon significative (p<0,02).

En bref, il se confirme que l’association d’un SAOS à une épilepsie est fréquente. Les formes réfractaires, plus nombreuses chez les diabétiques semblent bien être améliorées par la mise en route d’une CPAP. C’est du moins ce que suggèrent les résultats de cette étude rétrospective.

 

Dr Philippe Tellier

Référence
Li P et coll. : Characteristics of refractory vs. medically controlled epilepsy patients with obstructive sleep apnea and their response to CPAP treatment. Seizure. 2012; 21 : 717-21. doi: 10.1016/j.seizure.2012.07.016.

Copyright © Regifax

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article