Si tu es coronarien, marie-toi !

Il est admis que le stress mental peut favoriser l’apparition d’une ischémie myocardique. Ce domaine a cependant été assez peu étudié.

Une équipe de Caroline du Nord s’est intéressée à ce sujet et a cherché à comparer l’influence du stress psychologique à celle du stress physique.

Ils ont retenu une population de patients coronariens stabilisés (n : 310).

Chaque patient a eu à réaliser une suite de 3 épreuves de stress mental suivie d’une épreuve sur tapis roulant.

Une ischémie myocardique détectée à l’échographie et/ou à l’électrocardiogramme a été mise en évidence chez 43,5 % des patients lors des épreuves de stress mental et chez 33,8 % des patients lors de l’épreuve de stress physique (p : 0,002).

Les femmes (odds ratio [OR] : 1,88), les sujets non mariés (OR : 1,99) et ceux vivant seuls (OR : 2,24) étaient plus sujets à l’ischémie myocardique par stress mental (p < 0,05).

Les analyses multi variées ont indiqué que par rapport aux hommes mariés ou vivant en couple, le fait d’être un homme célibataire (OR : 2,57) ou une femme mariée (OR : 3,18), ou encore de vivre seul (OR 2,25 pour les hommes ; OR : 2,72 pour les femmes) augmentait la probabilité de développer une ischémie myocardique sous l’effet d’un stress mental (p < 0,05).

Il est à craindre que, dans ce domaine, jamais nous n’aurons à notre disposition d’études prospectives avec randomisation (« Monsieur, le tirage au sort vous désigne pour le mariage…»)

Ce que suggère ce travail est que, chez les coronariens stabilisés, l’ischémie myocardique serait plus facile à provoquer par le stress mental que par la classique épreuve d’effort sur tapis roulant, que dans ce domaine il faut mieux être un homme qu’une femme et enfin que le statut marital serait un élément important.

Dr Olivier Meillard

Références
Jiang W et coll. : Prevalence and clinical characteristics of mental stress-induced myocardial ischemia in patients with coronary heart disease.
J Am Coll Cardiol 2013; 61: 714-22

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article