Euthanasie en Belgique : plainte contre le président de la commission de contrôle de l’euthanasie

Le professeur Wim Distelmans

Bruxelles, le mardi 25 février 2014 - Médecin favorable à l’euthanasie considéré comme un « pionnier » en la matière, le professeur Wim Distelmans, président de la commission de contrôle de l’euthanasie en Belgique fait l’objet d’une plainte. Le fils d’une femme souffrant d’une dépression chronique reproche au praticien qui a procédé à son euthanasie, de ne pas avoir averti sa famille de son acte, omission qui pourrait cependant être liée au refus de la patiente de prévenir ses proches. La procédure d’euthanasie pourrait cependant être entachée d’une autre irrégularité s’il s’avérait exact que la femme a versé peu avant de mourir 2 500 euros à l’association favorable à l’euthanasie présidée par le professeur Distelmans. C’est la première fois que ce médecin très exposé médiatiquement et très engagé en faveur de l’euthanasie est l’objet d’une telle plainte.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article