2019-nCoV : quels liens avec la Corona ?

Paris, le samedi 1er février 2020 - Réseaux sociaux obligent, une épidémie naissante propage avec elle de nombreuses fausses nouvelles. Le JIM vous livre ici un florilège de celles qui pullulent sur le 2019-nCoV en s’étonnant que personne n’ait encore fait le lien entre coronavirus et bière Corona (favorite de Jacques Chirac selon la légende)…

Sans surprise, la première fausse information à avoir circulé est une théorie du complot qui accuse les Etats-Unis. Plusieurs posts Facebook et twitter, partagés des centaines de fois affirment ainsi que le coronavirus 2019-nCoV a été créé par une entreprise américaine en 2003 puis diffusé dans le monde afin de vendre des vaccins. Les publications s’appuient sur des copies d’écran incomplètes…qui concernent le brevet d’un vaccin contre SARS-CoV.

Des internautes bien intentionnés ont aussi répandu la rumeur que le coronavirus pouvait se transmettre par l’achat de produits vendus sur Amazon et provenant de Chine !

Beaucoup "d’informations" ont également été relayées pour rapporter l’existence de cas ici ou là, qui voyant 3 cas à Perpignan, d’autres des malades à Argenteuil quand certains juraient que l’on cache des centaines de patients en Haute-Savoie !

De quoi provoquer des mouvements de panique et obliger, par exemple, le CH d’Argenteuil à se fendre d’un communiqué de presse pour calmer les inquiétudes.

De mauvaises blagues à coup de capture d’écran falsifié qui ne font pas rire tout le monde, notamment pas les autorités thaïlandaises qui ont arrêté deux personnes accusées d'avoir diffusé des « fake news ».

Encore beaucoup d’autres fausses informations ont pu circuler ces derniers jours…mais les serveurs du JIM risqueraient de "planter" si nous devions toutes les relayer !

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article