A 9 ans, le volume du cervelet dépend de l’âge gestationnel et du poids à la naissance

Plusieurs études ont montré que les grands prématurés nés avant 32 semaines (SA) avaient un risque de troubles du développement moteur, comportemental et cognitif. Ces risques chez les prématurés nés entre 32 et 37 SA ne sont pas nuls bien que beaucoup plus faibles. Des différences de structure cérébrale chez les anciens prématurés peuvent encore être mises en évidence au début de l’âge adulte, en particulier la taille du cervelet. Aucune étude systématique n’a été pratiquée par IRM sur l’effet de l’âge gestationnel et du poids de naissance chez les enfants nés après 32 SA avec un poids de naissance supérieur à 1500 g.

Une équipe néerlandaise a exploré cette population après exclusion de ceux qui avaient eu des complications médicales majeures. Les 192 enfants (98 filles, 94 garçons), nés prématurément ou à terme, ont été vus à l’âge de 9 ans, dans le cadre d’une étude sur les jumeaux destinée à explorer les facteurs génétiques et environnementaux de la maturation cérébrale. L’âge gestationnel de ces enfants était en moyenne de 36,8 +/- 1,6 SA (de 32,5 à 40) ; 78 étaient prématurés, 114 à terme. Le poids de naissance moyen était de 2 615 g +/-  439 g (1 525-3 820 g) ; 91 sont resté en incubateur en moyenne 6 jours. Leur QI moyen était de 101,1 +/-  12,9 (71-143). L’IRM a permis les mesures du volume intracrânien (VI), du cerveau, du cervelet, de la matière grise et blanche et des ventricules latéraux.

Le QI n’était pas en moyenne significativement différent entre les prématurés et les enfants à terme mais les plus petits poids de naissance avaient un QI abaissé de 0,49 points/100g (p=0,03) ; cette différence n’était plus significative après ajustement en fonction du volume intracrânien. Ce VI était corrélé au poids de naissance (PN), après ajustement en fonction de l’âge gestationnel et du sexe. L’âge gestationnel avait un effet significatif sur la taille du cervelet : ceux nés avec un âge plus avancé avaient à 9 ans un volume cérébelleux plus important (1,98 ml/semaine) et la différence entre prématurés et nés à terme était de 5,7 ml (p=0,006). Cette différence persistait indépendamment du poids de naissance, du sexe et du VI mais il n’existait pas de corrélations avec les scores de capacités cognitives. En revanche,  les autres volumes, cerveau, matières grise et blanche et ventricules ne dépendaient pas de l’âge gestationnel.

En conclusion, à 9 ans, la prématurité a un effet sur le volume du cervelet qui n’est pas limité aux grands prématurés ni aux très petits poids de naissance.

Pr Jean-Jacques Baudon

Référence
Van Soelen ILC et al. Effects of gestational age and birth weight on brain volumes in healthy 9 year-old children. J Pediatr 2010;156:896-901

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article