A quelle heure doser la testostérone ?

Dans les cas d’insuffisance gonadique masculine, les directives de la Société d’Endocrinologie préconisent d’effectuer un dosage de la testostéronémie (TT) le matin, afin de se situer à l’acmé du rythme circadien de sécrétion de cette hormone, acmé classiquement situé entre 8 et 11 h du matin, mais cette spécificité s’émousse avec l’âge et cet horaire mérite d’être remis en cause chez le sujet plus âgé. Des dosages répétés dans cette population ont montré que ce n’est qu’à partir de 14 h qu’il y a un fléchissement de la TT, mais, de toutes manières, les chiffres de celle-ci diminuent de 1 % par an à partir de 40 ans. Toutefois, le dépistage de l’insuffisance gonadique par dosages de TT n’est pas pertinent, et ce dosage doit être réservé aux sujets cliniquement déficients, et en particulier souffrant de troubles de l’érection (TE), dont les prélèvements devraient peut-être être pratiqués dans l’après-midi, au moment du « creux » de la sécrétion de TT. Ceci permettrait d’accorder une plus grande fiabilité aux dosages et d’éviter donc leur inutile répétition.

Les auteurs américains ont étudié, entre 1986 et 2004, 2 569 hommes âgés de 26 à 84 ans et consultant pour TE, dont les prélèvements avaient été pratiqués entre 7 et 14 h en excluant les résultats atypiques. Les hommes ont été classés par groupe d’âge (26-39, puis de 5 en 5 ans, 40-44, 45-49, etc.) et, à l’intérieur de chaque groupe, on a distingué les prélèvements pratiqués avant ou après 9h.  Au-delà de 45 ans, on a aussi étudié un groupe prélevé après 14h. Enfin, depuis 2000, soit chez 653 sujets, on a aussi dosé systématiquement la LH.

Le groupe le plus largement représenté était celui des 65-69 ans, avec 532 hommes. On a constaté une chute impressionnante du taux de la TT entre 7 h et 14 h chez les hommes les plus jeunes (< 44 ans), alors que les chiffres étaient assez stables dans la journée au-delà de 45 ans. A partir de cet âge, toutefois, on a observé que les taux de TT continuaient de décroître au-delà de 14 h (valeurs moyennes de 428 ng/dl avant vs 387 ng/dl après 14 h).

Quant aux 653 sujets qui ont eu un dosage de LH, seuls 15 d’entre eux avaient des chiffres bas de LH, ce qui milite pour un traitement hormonal inavoué.

Il résulte de ce travail que pour les hommes se plaignant de troubles de l’érection, le dosage de la testostéronémie doit être fait le plus près possible de 7 h du matin s’ils ont moins de 45 ans, alors que l’heure du prélèvement (avant 14 h) est indifférente chez les sujets plus âgés.

Dr Jean-Fred Warlin

Références
Welliver RC et coll. : Validity of midday total testosterone levels in older men with erectile dysfunction.
J Urol., 2014; 192: 165-169.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Hypogonadisme hypophysaire ?

    Le 29 septembre 2014

    Ah bon ! "Quant aux 653 sujets qui ont eu un dosage de LH, seuls 15 (2,3 %) d’entre eux avaient des chiffres bas de LH, ce qui milite pour un traitement hormonal inavoué."
    Euh ! Inavoué ? Ne serait-ce pas plutôt un défaut hypophysaire ? A traiter par HCG ?
    Dr Jean Doremieux

Réagir à cet article