Agnès Buzyn serait favorable à la vaccination antigrippe obligatoire des professionnels de santé

Rennes, le vendredi 5 janvier 2017 - Le ministre de la santé, Agnès Buzyn était à Rennes ce jeudi pour les dix ans de l’Ecole des Hautes Etudes de la Santé Publique (EHESP) dont les 350 nouveaux élèves effectuaient leur rentrée. Le ministre en a profité pour évoquer sa nouvelle stratégie de santé mais aussi pour rouvrir un débat piquant…

Ainsi, selon nos confrères d’Ouest-France, après avoir rendu hommage à cette école qui forme « les cadres de l’avenir de notre système de santé », elle s’est déclarée favorable à la vaccination de tous les personnels de santé contre la grippe. Elle a aussi déclaré « c’est d’abord une question de déontologie… On découvre chaque année que des hôpitaux sont surchargés par des cas de grippe. Mais si les gens se vaccinaient en plus grand nombre, et même les gens bien portants, nous ne serions pas confrontés à des situations qu’ont connues certains hôpitaux ».

Rappelons que selon les estimations, seuls 25% des soignants se vaccinent chaque année contre ce virus et que, déjà, début octobre, Agnès Buzyn avait appelé les professionnels de santé à le faire davantage et à être « exemplaires ».

Une idée qui fait son chemin

Longtemps repoussée, l’idée d’une vaccination obligatoire contre la grippe pour les professionnels de santé semble dans l’air du temps.

Ainsi, interviewé par le JIM, le Pr Fischer avait fait savoir qu’il pensait que désormais, « la question de l’obligation se pose ».

Un sondage, réalisé sur notre site avait aussi suggéré l’évolution des esprits quant à cette hypothétique obligation : ainsi, 32 % des infirmiers, 71 % des médecins et autant de pharmaciens s’y étaient déclarés favorables.

Il faut rappeler que le drame de l’Établissement Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) de la région Lyonnaise a pu faire réfléchir. Ce centre avait ainsi, l’an passé, recensé treize décès liés à la grippe et les enquêtes avaient révélé une faible couverture vaccinale des soignants.

L’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) avait d’ailleurs alors estimé « qu’un principe de précaution mériterait d’être appliqué dans les Ehpad où sont concentrés tous les risques favorisant l’apparition d’épidémies de grippe avec leurs conséquences mortelles pour les résidents. Les vaccins contre la grippe […] devraient tout de même être prescrits pour tous les professionnels et les résidents, et fortement recommandés aux visiteurs ».

Reste à savoir si les intentions prêtées au ministre par Ouest-France demeureront des vœux pieux ou si elles feront l’objet d’un prochain (et épique) débat parlementaire et professionnel…

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (24)

  • Casse tête

    Le 05 janvier 2018

    On peut s'interroger sur la qualité des campagnes télévisées pour le vaccin antigrippe qui semble ne s'adresser qu'aux personnes de plus de 65 ans, comme si la grippe était programmée pour ne toucher que cette catégorie de personnes.

    Est-ce que l'obligation vaccinale ne s'adresse qu'aux professionnels de santé de plus de 65 ans aussi? C'est un vrai casse tête! mais une ministre devrait pouvoir le résoudre...

    Dr Françoise Pitrou

  • Une évidence

    Le 05 janvier 2018

    Une évidence:dèontologique pour ne pas contaminer les patients, une évidence èconomique pour éviter l’absentéisme. Non ?

    Dr Bernard Buguet

  • Libre choix

    Le 05 janvier 2018

    Il y a d'autres moyens que d'obliger des soignants à se vacciner. J'ai un collègue qui a eu la grippe en étant vacciné. Alors ! Le port de masque obligatoire peut être efficace.
    Ce gouvernement décide vraiment de tout...Encore une question d'argent, sachant que le vaccin n'est pas forcément efficace sur le virus de l'année. Quant à la question de déontologie...

  • Il parait contradictoire d'imaginer rendre malade nos patients

    Le 05 janvier 2018

    En tant qu'ancien médecin, j'ai toujours cru que c'était une obligation! Nous sommes chargés de soigner mais il parait contradictoire d'imaginer rendre malade nos patients! On nous rabat les oreilles avec la plus grande erreur du siècle: le principe de précaution! Voila bien, enfin, une rare bonne application!

    Dr Ph. Raux.

  • Faites vous vacciner !

    Le 05 janvier 2018

    Je suis heurté par la réaction qui se réclame du libre choix. Cet individualisme est impossible dans une société humaine ? A t-il compris son engagement de soignant ? Demandera t-il à la solidarité de le soigner si cela est nécessaire ? Comment utiliser l'argument de non efficacité du vaccin chez son ami ? Et tous ceux chez qui la vaccination a été efficace cette fois là et toutes les autres fois ? Le port du masque comme le font les asiatiques n'est ni interdit, ni impossible.

    Faites vous vacciner !

    Dr Lucien Duclaud

  • Jamais

    Le 05 janvier 2018

    Je suis médecin et je refuse de m'injecter tous les ans un vaccin dont l'efficacité n'est reconnu qu'a 30 %. Je ne veux pas jouer avec mon système immunitaire et jouer les apprentis sorciers sur mon organisme.
    Qui peut me répondre qu'il n'y a aucun risque à s'injecter tous les ans un vaccin qui va tromper mon immunité ?
    Ces campagnes sont de vaccination sont d'une puérilité et d'une absence scientifique évidente.

    Dr Jean-Claude Plessier


  • Une suggestion

    Le 05 janvier 2018

    Pourquoi ne pas coupler le vaccin anti-pneumonie avec le vaccin anti-grippal
    Comme dans les pays anglo-saxons ?

    Dr Charles Deloup

  • @"Libre Choix"

    Le 05 janvier 2018

    "J'ai un collègue qui a eu la grippe en étant vacciné" : et alors ?! L'efficacité du vaccin, même imparfaite, est toujours bonne à prendre, et n'empêche pas les précautions d'hygiène.

    Dr A-C M

  • Comme chaque année...

    Le 05 janvier 2018

    Je me vaccine déjà...un peu pour moi, et beaucoup pour les autres. Une évidence oui !
    Alors l'obligation, forcément, je ne suis pas contre ;-)
    EG

  • @librechoix

    Le 06 janvier 2018

    Eh bien justement cette année le vaccin a bien ciblé le bon virus...c’est le moment où jamais!

    Dr M-H Z

  • Avis contraire du HCSP

    Le 06 janvier 2018

    Il serait utile de relayer aux lecteurs l'avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) du 27 septembre et 7 octobre 2016... qui ne semble pas recommander "l'obligation".

    Amine Umlil (pharmacien)

  • Une question

    Le 06 janvier 2018

    A t-on fait des études pour connaître l'impact de la vaccination 1 fois par an pendant 30 ans ?

    Dr Pascale Homeyer

  • Bravo Madame la Ministre !

    Le 07 janvier 2018

    Je suis pour à 100%. Se faire vacciner contre la grippe protège le personnel soignant, lui permettant d'assurer son rôle, mais surtout protège la patientèle la plus fragile ! Et ça ne peut se faire qu'en augmentant la couverture vaccinale. Impératif quand on parle de santé publique. Le personnel soignant doit montrer l'exemple.
    La prise en charge à 100% par la sécurité sociale pour les patients les plus à risque devrait être complétée par un remboursement sécu/mutuelle pour tout le monde. Une action de l'état pourrait être envisagée pour demander aux complémentaires santé d'intégrer ce remboursement dans le cadre d'une politique de prévention.

    Séverine Dardel

  • Evaluation des effets du VAG

    Le 07 janvier 2018

    Il faudrait que l'efficacité du VAG soit bien étayée pour le rendre obligatoire, ce qui n'est pas le cas ainsi que l'a démontré la meta-analyse de T. Jefferson pour la Cochrane Collaboration, notamment sur la transmission du virus par les personnels de santé en fonction de leur statut vaccinal.
    Ce vaccin est mal réputé chez les infirmières car nous voyons les syndromes grippaux frapper indistinctement les vaccinés et les non-vaccinés. Par ailleurs, la grippe ne cause pas les hécatombes sous-entendues lors des campagnes de promotion vaccinale, ou alors je n'ai jamais eu l'occasion de le constater en 35 ans de carrière...

    Catherine Harris

  • A trop raisonner par l'absurde...

    Le 07 janvier 2018

    " A t-on fait des études pour connaître l'impact de la vaccination 1 fois par an pendant 30 ans ? Dr Pascale Homeyer"

    Non, vous avez certainement raison,.. mais pas plus que pour le Lasilix dans l'insuffisance cardiaque ou l'interêt du parachute dans le saut d'un avion... en abusant de ce type de raisonnement, on se condamne à l'immobilisme.

    Dr Olivier Azzano

  • Ne pas nous traiter comme des nourrissons

    Le 07 janvier 2018

    Nous médecins, avons horreur qu'on nous dicte ce que l'on doit faire ou ne pas faire, pour nous mêmes et nos patients. Alors que chacun décide en son âme et conscience ce qui est bien pour lui et qu'on arrête de nous traiter comme des nourrissons ! (avec
    les 18 vaccins obligatoires!)

    Dr J. G.

  • Et la coqueluche ?

    Le 07 janvier 2018

    Je proposerai d’étendre L’obligation vaccinale pour les professionnels au vaccin anti coqueluche.

    Dr Lurant Mengus

  • Aucune évaluation immunologique

    Le 07 janvier 2018

    La transmission soignant-patient n'est pas un mode de contamination fréquent.

    Avez-vous des liens ou une bibliographie de son évaluation, en population générale et dans des services à très haut risque (soins palliatifs, immunodéprimés...).

    La vaccination annuelle systématique pendant 40 ans de carrière n'a fait l'objet (et pour cause!) d'aucune évaluation immunologique. Rappelez-moi la spécialité de notre Ministre?

    Chez les personnes jeunes et en bonne santé le vaccin antigrippal se discute (cf avis HCSP) sauf projet de grossesse ou grossesse en cours où il est fortement recommandé (oui, oui je suis homéopathe et je le fais!).

    D'un autre côté les praticiens libéraux vaccinés et qui ont la malchance de tomber malade - dosage d'Ac à l'appui - pourraient-ils bénéficier d'une protection sociale adéquate (prise en charge du CA pendant leur arrêt par ex, maladie immunitaire d'origine professionnelle avec indemnisation ad hoc...) . Ce serait reconnaître leur prise de risque du vaccin vs bénf communautaire.

    Sinon en attendant on continuera pareil : pas de vaccin, croisements de doigts réguliers quand nous avons un(e) patient(e) malade, masque quand nous toussons et au boulot avec la grippe.

    E. Latour-de Mareuil, sage-femme et homéopathe

  • Dogme ou connaissances scientifiques ?

    Le 07 janvier 2018

    Je suis un peu abasourdi par les commentaires.

    La quasi totalité fait l'impasse sur les connaissances scientifiques sur l'efficacité de la vaccination antigrippale pour éviter les complications et les morts.
    Dernièrement, nous apprenons les résultats de l’enquête sur l'EHPAD qui avait vu de nombreux morts l'année dernière. Nous apprenons qu'il y a autant de mort chez les vaccinés que chez les non vaccinés.
    Seul l'effet barrière pourrait ainsi avoir un intérêt.

    Comment se fait-il que dans notre profession, l'intérêt de la vaccination en particulier anti-grippale tient plus du dogme et des convictions que des connaissances scientifiques?

    Dr Marc Gourmelon

  • Comme le Dr A-C M !

    Le 08 janvier 2018

    En Décembre 2003, je partais faire un remplacement en Nouvelle Calédonie de quatre mois. Je me suis fait vacciner contre la grippe pour la première fois de ma vie. J'ai eu une de ces grippes intenses, inoubliable 10 jours plus tard. J'ai fait quand même la consultation en toussant sans cesse pendant 15 jours malgré la codéine. Je ne sais pas combien de patients ont été contaminés par moi malgré mon masque acheté à l'aéroport de Tokyo à l'escale. Je ne le referais pas !

    Dr JD

  • On ne supprimera pas la mort

    Le 08 janvier 2018

    les résidents de l'EHPAD étaient tous vaccinés selon mes souvenirs de l"affaire" et 13 morts!
    A quoi sert que le personnel soignant/personnel d'entretien soit vacciné si tous les visiteurs ne le sont pas?

    On aura beau tenter de supprimer les maladies infectieuses on ne supprimera pas la mort.

    Dr Eve Beratto

  • Cet antigrippe....

    Le 08 janvier 2018

    n'a jamais été efficace depuis son existence en 1943. Tous les ans 300 à 600 décès dus à la grippe mais rien que de plus normal ! Il faut bien mourir un jour ou l'autre. Par contre s'il est inefficace (encore cette année) il n'est pas dépourvu d'effets collatéraux et entraîne lui-même des décès dont les médias ne parlent jamais.

    Dans l'EPAD de Lyon, 13 décès en 15 jours, 6 chez les 41 vaccinés et 7 chez les 61 non vaccinés, soit 27,5% de plus chez les vaccinés, tous ayant des âges comparables. En février 2005, idem, 13 décès de grippe en 15 jours à Faulx, près de Nancy: TOUS avaient été vaccinés de la grippe en octobre précédent... Enfin vacciner tous les ans des seniors sains qui voient leur système immunitaire décliner avec l'âge, est vraiment source de maladies chroniques type auto-immunes (cf déclar Dt Santé canadien). Et Sanofi a déclaré lors du lancement de son Fluzone High Dose (4 fois + concentré) aux USA, que tous les vaccins du marché étaient inefficaces sauf, bien sûr, leur dernier-né ! Je rappelle 16 types Ag surface H + 9 types Ag N ce qui donne 144 sérotypes de virus différents avec une dizaine de sous-types chacun...

    Serge Rader

  • Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley.

    Le 12 janvier 2018

    Que dire des autres approches thérapeutiques et prophylaxiques de la grippe (nettement moins toxiques et tout aussi efficaces) ?
    Personnellement, j'utilise les huiles essentielles (ravinstasara) et parfois l'homéopathie et n'ai jamais été atteinte de la grippe.

    Pas un seul arrêt de mon activité dû à cette affection et, mieux encore, je n'ai jamais attrapé la grippe de mes nombreux patients reçus en consultations.
    Je ne supporte pas cette façon dictatoriale de nous traiter qui se sert du prétexte de "l'intérêt général" pour nous mettre de plus en plus sous le joug de légiférations avec une minimisation des risques encourus par nos enfants et nous-même. Quelle est cette société qu'on nous propose. On se croirait dans "Le meilleur des mondes" d'Aldous Huxley.

    Vivement mai 2018 où l'on pourra scander : "il est interdit d'obliger". Nous ne sommes pas des veaux !

    Dr Chantal Schapira

  • La ministre est-elle vaccinée ?

    Le 14 janvier 2018

    Mais Mme Buzyn, elle-même médecin, est-elle vaccinée alors qu'elle prétend donner des conseils et des ordres aux médecins et autres professionnels de santé qu'elle rencontre ?
    Et son mari, le directeur de l'Inserm, et les autres membres de ce gouv;.fr, sont-ils vaccinés aussi: les pompiers, policiers, CRS, les ambulanciers et les kinésithérapeutes et tout un peuple et les migrants et autres visiteurs de cet hexagonal pays où certains causent trop et imposent leur conception de la soumission totale à leurs idées…

    Dr Gabriel Nahmani

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.