Asthme et compétition sportive : les adolescents sont-ils concernés ?

Symptômes respiratoires et hyperréactivité bronchique sont plus fréquents chez les  athlètes de haut niveau. La plupart des études ont été menées chez l’adulte après de nombreuses années de compétition. On ignore ce qui se passe chez l’enfant et l’adolescent. L’hyperréactivité et l’inflammation bronchiques sont-elles précoces ou au contraire liées au nombre d’années de pratique sportive intensive ?

Une étude transversale a été menée au Danemark parmi 33 adolescents nageurs de haut niveau et 2 groupes contrôles : l’un de 35 adolescents non sélectionnés et l’autre de 32 adolescents asthmatiques.

Aucune différence n’a été notée entre les 3 groupes en ce qui concerne la fraction exhalée de l’oxyde nitrique (FeNO), la composition cellulaire de l’expectoration et la prévalence de l’hyperréactivité bronchique au test d’hyperpnée volontaire eucapnique (HVE) ou au test à la métacholine.
Lorsque l’on considérait la réactivité bronchique comme une variable continue, les nageurs étaient plus réactifs à l’HVE que les sujets non sélectionnés mais moins réactifs à la métacholine que les adolescents asthmatiques.

La prévalence des symptômes respiratoires était la même chez les nageurs et chez les adolescents tout venant.
Aucune différence n’a été observée pour le FeNO, la composition cellulaire de l’expectoration, la réactivité bronchique et la prévalence de l’hyperréactivité bronchique (HVE et/ou métacholine) chez les nageurs avec ou sans symptômes respiratoires.

Les adolescents pratiquant la natation à un haut niveau n’ont donc pas d’altération significative des voies aériennes après seulement quelques années d’entraînement intensif et de compétition. On peut supposer que symptômes respiratoires, hyperréactivité et inflammation bronchiques se développent au fil de la carrière sportive. Une étude prospective pourrait le confirmer…

Dr Geneviève Démonet

Références
Pedersen L et coll. : Airway responsiveness and inflammation in adolescent elite Swimmers. J Allergy Clin Immunol 2008 ; 122 : 322–327

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article