Baclofène : une contre-expertise (interview vidéo)

Interview du Pr Philippe Jaury, département de médecine générale, Université Paris-Descartes, coordinateur de l'étude Bacloville

Le parcours du bacloféne,  pour obtenir son autorisation de mise sur le marché dans l'indication de l'alcoolo-dépendance a pris l'allure d'une course d’obstacles.

Ainsi, à la suite d'une étude menée  par l'INSERM et l’assurance-maladie, qui a observé un sur risque d'hospitalisation et de décès, l'ANSM (Agence du médicament) a décidé de diminuer les doses maximales recommandées, dans le cadre de la RTU (Recommandation temporaire d’utilisation).

Au début de cette année, nouvelle embuche, un rapport du CSST (Comités scientifiques spécialisés temporaires) constitué par l’ANSM estime que le bénéfice risque de cette molécule est défavorable.

Alors que ces différentes conclusions demeurent contestées et que l’ANSM devrait rendre sa décision définitive dans les prochains mois,  le JIM donne ici la parole au Pr Jaury, coordinateur de l'étude bacloville, pour une contre-expertise...

Chapitres

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article