Beaucoup de parents « vont sur » internet avant la consultation en orthopédie !

L’utilisation d’internet pour obtenir des informations médicales augmente de façon constante. La recherche concerne non seulement les maladies mais aussi les avis et expériences sur le médecin avant de prendre rendez-vous. Une étude allemande en 2009 a montré que la moitié des parents consultaient internet avant de voir un spécialiste pour leur enfant, 82 % de la population ayant alors accès à un ordinateur.

Des orthopédistes pédiatres de l’hôpital de Marburg (Allemagne) ont réalisé une enquête de septembre 2017 à avril 2018 en demandant aux parents de remplir un questionnaire en salle d’attente. Le document comportait 21 questions à choix multiples et des questions à réponse oui ou non. Le registre des thèmes abordés couvrait l’ensemble de la pathologie orthopédique courante, les sites interrogés, les plateformes dédiées, les échanges à travers les média sociaux, la qualité des informations fournies par le site du service et si les parents avaient l’intention de discuter les informations avec le chirurgien.

Surtout les parents d’enfant avec un pied bot

Au total, 519 réponses ont été obtenues soit un taux de 96 % ; 77 % venaient des mères, 62 % des répondant avaient plus de 35 ans et la moitié avaient atteint au moins l’enseignement secondaire. Seulement 8 répondants (2 %) n’avaient pas accès à internet à la maison. Les motifs de consultation étaient des anomalies de la marche ou une déformation du pied (n = 127, 25 %), une dysplasie de hanche (99, 20 %), un pied bot (47, 9 %), une scoliose (29, 6 %) et d’autres causes (206, 40 %). Ce sont les parents d’enfants avec un pied bot qui étaient le plus enclins à chercher en ligne des informations médicales (38, 81 %) puis ceux d’enfants avec une scoliose (20, 69 %), une dysplasie de hanche (66, 67 %), une anomalie de la marche ou du pied (62, 49 %). La plupart des parents (97 %) avaient recours à un moteur de recherche pour aboutir à un portail médical ou à une plateforme dédiée ; 99 % utilisaient Google entre autres et 44 % qualifiaient la recherche d’utile, 32 % partiellement utile. Les parents d’enfants avec un pied bot étaient en proportion les plus nombreux (38 %) à consulter les réseaux sociaux. Seulement 35 parents se proposaient de discuter les résultats de leur recherche internet avec le chirurgien orthopédiste. La plupart des répondeurs (254, 84 %) étaient disposés à utiliser internet de nouveau.

Internet est donc une source d’information importante et populaire pour les parents d’enfants souffrant de problèmes orthopédiques. Une très grande majorité des parents ont accès à internet et ce fait a pu contribuer à standardiser les traitements comme dans le cas des pieds bots.

Pr Jean-Jacques Baudon

Référence
Peterlein CD et coll. : Parental internet search in the field of pediatric orthopedics. Eur J Pediatr., 2019; 178: 929-935.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article