Beaucoup plus d’infections du post-partum après césarienne

Dans la plupart des pays développés, la proportion des naissances par césarienne a augmenté continuellement au cours des dernières décennies. En France, cette proportion est passée de 10,8 % en 1981 à 20,2 % en 2003. Cette évolution a suscité l’émergence d’un débat sur les risques et les bénéfices de l’accouchement par césarienne.

Dans ce contexte, l’objectif de cette étude en population était d’estimer le risque d’infection du post-partum (pendant les 30 jours suivant l’accouchement) associé à l’accouchement par césarienne d’urgence ou élective, par rapport à la voie vaginale. Au total 32 468 femmes ayant accouché pendant la période 2001-2005 dans la région d’Aarhus au Danemark ont été incluses dans cette étude : 26 288 femmes avaient accouché par voie vaginale et 6 180  (19 %) avaient eu une césarienne (CS). Les CS ont été classées en CS d’urgence (12,3 % des cas ; n = 3 984) et CS électives (6,8 % des cas ; n = 2 196). Neuf cent deux femmes ont eu une infection du post-partum dans les 30 jours suivant l’accouchement, soit 7,6 % des femmes ayant subi une CS et 1,6 % des femmes ayant accouché par voie vaginale (OR 4,71, IC 95 % : 4,08-5,43).

La prévalence des infections du tractus urinaire (UTI) était de 2,8 % après CS et de 1,5 % après accouchement par voie vaginale (OR 1,68 ; IC 95 % : 1,38-2,03). Le risque d’UTI était similaire après une CS d’urgence ou après une CS élective. La prévalence des infections des plaies (WI) était de 5 % après CS et de 0,08 % après l’accouchement par voie vaginale. Le risque de WI était environ 50 % plus élevé après CS d’urgence qu’après CS élective (OR 1,49 : IC 95 % : 1,13-1,97). Plus de 75 % des infections du post-partum se sont manifestées après la sortie de l’hôpital.

Ainsi le risque d’infection du post-partum semble, d’après cette étude, environ cinq fois plus important après CS qu’après accouchement par voie vaginale :  il paraît important de le prendre en compte, parmi d’autres paramètres, lors du choix de la voie d’accouchement.

Dr Viola Polena

Référence
Leth RA et coll. : Risk of selected postpartum infections after cesarean section compared with vaginal birth: A five-year cohort study of 32,468 women. Acta Obstet Gynecol Scand. 2009 ; 29 : 1-8.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.