Biologiques dans le traitement du psoriasis : les essais cliniques et la vraie vie

Le registre britannique BADBIR recense les données cliniques et évolutives de tous les patients psoriasiques traités par un Biologique au Royaume Uni et en République d’Irlande. Parmi ces patients pris en charge en pratique courante, une minorité (entre 7 % et 24 %) auraient été inéligibles pour l’inclusion dans les essais cliniques préalables à la commercialisation, en général du fait d’une pathologie associée (souvent un diabète, une hypertension artérielle), ou de leurs antécédents, ou pour une autre raison. 
Cette étude porte sur 4 000 patients traités par adalimumab, 1 509 par etanercept, 1 627 par ustekinumab. Elle indique que les patients qui ne répondaient pas aux critères d’inclusion dans les essais cliniques ont, dans la « vraie vie », une évolution moins favorable que ceux qui auraient pu être inclus. Par exemple, dans le groupe traité par ustekinumab, seulement 34 % des patients inéligibles atteignent un PASI 75 à six mois, contre 56 % de ceux qui sont éligibles. On se rappelle que dans les essais cliniques, c’était plus de 70 % des patients. La tolérance est également moins bonne dans le groupe inéligible, avec une plus grande fréquence de survenue d’effets secondaires graves.

On conclut donc que les essais cliniques ne concernent qu’une partie des patients, ceux qui sont les plus susceptibles de bien tolérer les traitements et d’en bénéficier. Cela correspond à une certaine logique mais, en pratique courante, il faut savoir qu’on doit s’attendre à de moins bons résultats et qu’il convient de bien surveiller la tolérance.

Dr Daniel Wallach

Références
Mason KJ et coll. : BADBIR Study Group. Comparison of Drug Discontinuation, Effectiveness, and Safety Between Clinical Trial Eligible and Ineligible Patients in BADBIR.
JAMA Dermatol 2018 ; 154 : 581-588.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article