Branche toi et marche !

Tokyo, le mercredi 12 novembre 2008 – Les exosquelettes sont considérés aujourd’hui dans de nombreux laboratoires scientifiques comme un sujet de recherche prometteur, voire révolutionnaire. C’est au Japon que ces travaux sont portés à leur plus haut niveau et que les premiers résultats concrets peuvent être observés. C’est ainsi qu’il y a quelques mois a été présenté le dernier né de la société japonaise Cyberdine. Baptisé HAL (Hybrid Assistive Limb), cet exosquelette que l’on enfile comme une combinaison pourrait notamment servir à tous ceux qui ont à porter des charges lourdes et notamment aux professionnels de santé devant manipuler des patients.

20 % d’effort en moins

Cependant, dans cette petite bataille que se livrent les industriels japonais, les jambes artificielles dévoilées la semaine dernière par Honda ont volé la vedette à Cyberdine. Assistance électronique à la marche, ces « béquilles » que l’on enfile très facilement sont issus du centre de recherche d’Honda, qui après avoir scrupuleusement étudié le mécanisme de la marche humaine, a notamment mis au point en 2000 le premier robot bipède humanoïde Asimo. Ayant bénéficié des travaux qui ont présidé à la mise au point d’Asimo, les jambes artificielles d’Honda, qui pèsent 6,5 kilos et sont équipées de batteries au lithium, sont contrôlées par un micro-processeur. C’est grâce à ce dernier que les jambes s’adaptent et réagissent aux efforts fournis par l’utilisateur pour marcher. Ainsi, l’exosquelette permet de diminuer de 20 % ces efforts. Encore à l’état expérimental, ces jambes pourraient cependant connaître de nombreuses utilisations, notamment dans les services de rééducation physique, mais aussi dans les usines pour décharger les ouvriers du poids de leur travail.

Une autre vie pour les paraplégiques

Ces jambes artificielles rappellent que partout dans le monde, des équipes scientifiques travaillent à la mise en place d’exosquelette motorisé. Ainsi, en Israël, le projet Rewalk consiste actuellement à élaborer un appareil motorisé léger qu’enfileraient les paraplégiques et qui leur permettrait de se déplacer : une alternative très séduisante aux fauteuils roulants qui pourrait être mise sur le marché dès 2009.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article