Cancer de la prostate : mieux différencier les adénocarcinomes acineux et canalaires

Les cancers prostatiques (KP) sont classés en fonction de leur site présumé d'origine et de leurs aspects morphologiques. L'adénocarcinome acineux (AA) est le plus fréquent, et c’est celui qui est concerné dans la majorité des études portant sur le grade, le stade et la prise en charge thérapeutique. Parmi les autres formes, on distingue les adénocarcinomes canalaires (AC), les carcinomes urothéliaux et squameux, les carcinomes à cellules basales, les tumeurs neuroendocrines et les tumeurs mésenchymateuses (1). L'AC est rare (0,4 % à 0,8 % des carcinomes), plus agressif que l'AA et tend à se propager vers des sites insolites (le pénis, les testicules, les viscères : foie, poumons et cerveau), tandis que dans environ 5 % des cas la différentiation est mixte.

Une analyse rétrospective de 110 cas consécutifs de prostatectomies radicales pour KP localisé effectuées entre 2000 et 2006 avec un suivi moyen de 5,1 ans, a été effectuée. Elle avait pour but d'affiner la méthodologie permettant de différentier l'AC et l'AA, de confirmer que l'AC est un sous-type plus agressif et d'évaluer le phénotype de l'AC, mal connu, les études s’étant focalisées sur les biomarqueurs « classiques » tels que PSA, phosphatases acides, p63 et alpha-méthylacyl-coenzyme A racémase (P504S).

Se fondant sur leur expérience dans l’examen du tissu mammaire, les auteurs ont appliqué la même technique pour la prostate en réalisant des coupes histologiques de grande épaisseur (3D, "tridimensionnelles", 1 500 µm d'épaisseur) pour différencier origine acineuse et canalaire Les biomarqueurs les plus discriminants ont ensuite été testés sur des biopsies préopératoires de 24 de ces patients.

L'histologie 3D a correctement classé 97/110 cas d'AA (88 %) et 13/110 cas  d'AC (12 %). Les AC étaient significativement plus souvent pT3a ou plus, de plus de 20 mm ;  des néoplasies intra-épithéliales de haut grade étaient plus fréquentes (on sait qu'un cancer invasif associé est alors présent dans la glande prostatique dans 22 à 100 % des cas [2]) ; ils avaient plus souvent un score de Gleason ≥ 7, une marge positive, une extension extracapsulaire avec invasion vasculaire et une infiltration des vésicules séminales ; une récurrence biochimique ou locale et des métastases étaient également plus fréquentes. Trois biomarqueurs en combinaison (la chromogranine A, le facteur de croissance épidermique et le p53) permettaient de les distinguer avec une précision de 94 % (aire sous la courbe 0,94, intervalle de confiance à 95 % : 0,88 à 0,99). La même précision élevée a été obtenue en utilisant ces trois biomarqueurs sur les spécimens pré-opératoires.

L'histologie 3D et les trois biomarqueurs sélectionnés peuvent donc aider à distinguer l'AA de l'AC et à mieux adapter le traitement.

Dr Gérard Loeb

Références
Tarján M et coll. : Improved differentiation between ductal and acinar prostate cancer using three-dimensional histology and biomarkers. Scand J Urol Nephrol., 2012 ; 46 : 258-66.

1) Vandenbos F et coll. Cancers de la prostate : classification histopathologique. Oncologie 2004; 6(6):385-93. DOI: 10.1007/s10269-004-0104-x.
2) Villers A et coll. Indication et stratégie de nouvelles biopsies après diagnostic de néoplasie intra-épithéliale prostatique. Prog Urol 2000; 10:1267-70.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir à cet article

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.