Cancer prostatique pT3 : les raisons d’un choix

Selon les recommandations, un cancer de la prostate diagnostiqué au stade pT3 n0/x à l’issue de la prostatectomie peut justifier la mise en route d’un traitement adjuvant, radiothérapie ou hormonothérapie. Un observatoire de ces traitements adjuvants a rendu publics les premiers résultats d’une enquête réalisée auprès de 97 médecins dans le but de renseigner les options thérapeutiques choisies après une prostatectomie pour cancer prostatique, et les éléments déterminant le choix thérapeutique. Au total 1092 patients ont été enregistrés de septembre 2006 à février 2008, avec le diagnostic de tumeurs T2, T3 N0 M0 selon la classification TNM. Ils étaient 403 dont la tumeur était localement avancée au stade pT3 pN0.
L’option thérapeutique la plus souvent choisie était la radiothérapie, dont 47,2 % des patients ont bénéficié, puis venait l’association radiothérapie + hormonothérapie pour 26,4 % d’entre eux et l’hormonothérapie seule pour 16,4 %. Enfin ils étaient 10 % à n’avoir pas reçu de traitement adjuvant. Les patients bénéficiant de l’hormonothérapie seule recevaient le plus souvent un anti-androgène (10 % du total des patients), ou un analogue de la LH-RH (4,5 %) ou l’association des deux (2,4 %).

Pour décider d’une option thérapeutique, les médecins interrogés prenaient essentiellement en considération deux critères, une espérance de vie supérieure à 10 ans et la présence de marges positives. L’espérance de vie était le facteur décisif pour 55,6 % des choix d’hormonothérapie seule, 73,9 % des décisions de radiothérapie et 62,1 % des décisions d’association des deux. La présence de marges positives quant à elle, déterminait 66,7 % des choix d’hormonothérapie, 69,6 % des choix de radiothérapie et 63,1 % des choix de l’association. Les praticiens ayant décidé d’une hormonothérapie seule en blocage simple l’avaient fait en se basant sur un score de Gleason élevé.

L’évaluation des facteurs influençant la décision des prescripteurs est sans aucun doute un élément essentiel et intéressant de l’observation des pratiques médicales en général, utile pour les praticiens attachés à l’amélioration de leurs pratiques.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Ravery V et coll. : Observatoire des traitements adjuvants à une prostatectomie totale d’un cancer de la prostate au stade pT3 n0/x : enquête étape. 103ème Congrès français d’urologie - Paris – 18 au 21 novembre 2009

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article