ChekMate 451, déception pour le cancer du poumon à petites cellules

Le cancer du poumon à petites cellules est souvent diagnostiqué à un stade avancé, laissant la chimiothérapie comme unique solution envisageable. Cette dernière est souvent efficace, mais pendant une durée limitée, justifiant pleinement la recherche d'autres options.

L'étude randomisée contrôlée de phase III ChekMate 451 a évalué l'impact sur la survie globale d'une maintenance post-chimiothérapie par immunothérapie (1).  

Cette étude menée en double aveugle a concerné 834 patients souffrant d'un cancer du poumon à petites cellules à un stade avancé qui n'avait pas progressé au cours de 4 cycles de chimiothérapie à base de platine.

Ces patients étaient répartis entre un bras bi-immunothérapie (nivolumab + ipilimumab), un bras mono-immunothérapie (nivolumab seul) et un bras placebo. Les traitements étant administrés jusqu'à progression, décès, toxicité inacceptable ou pendant un maximum de 2 ans.

Il n'a pas été observé de prolongation significative de la survie globale (critère principal) par rapport au placebo (9,6 mois) ni avec la bi-immunothérapie (9,2 mois, HR [Hazard Ratio] = 0,92 en défaveur de l'immunothérapie) ni avec la mono-immunothérapie (10,4 mois, HR = 0,84 en faveur de l'immunothérapie), et ce, en dépit de la constatation d'un très léger avantage de survie sans progression (+ 0,3 mois avec la bi-immunothérapie et 0,5 mois avec la mono-immunothérapie).

Déception donc, mais un petit signal à explorer, la constatation chez les patients traités par nivolumab seul d'une survie globale plus prolongée lorsque la maintenance avait été débutée tôt après la chimiothérapie (≤ 5 semaines).

Versant sécurité d'emploi, les taux d'événements indésirables/d'abandons pour toxicité étaient de 86 %/31 % avec le nivolumab + ipilimumab, de 61 %/9 % avec le nivolumab et de 50 % /<1 % avec le placebo.

Dr Jean-Claude Lemaire

Références
(1)Owonikoko TK et coll. : Nivolumab (nivo) plus ipilimumab (ipi), nivo, or placebo (pbo) as maintenance therapy in patients (pts) with extensive disease small cell lung cancer (ED-SCLC) after first-line (1L) platinum-based chemotherapy (chemo): Results from the double-blind, randomized phase III CheckMate 451 study. European Lung Cancer congress (Genève) : 10-13 avril 2019.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article