Cinq à 10 ans après TAVI, le fonctionnement de la bioprothèse est excellent !

On dispose de peu de données sur la durée de bon fonctionnement d’une bioprothèse insérée par TAVR (transcathete raortic valve replacement) encore appelé TAVI (transcatheter aortic valve implantation.) C’est ce qui a conduit Blackman et coll. à tenter d’évaluer l’incidence de la dégénérescence  structurelle de la  bioprothèse dans les  5 à 10  ans suivant son implantation.

L’étude a été menée au Royaume Uni à partir des données 2007-2011 du registre national de TAVR (United KingdomTranscatheter Aortic Valve Implantation).

Ont été inclus dans l’étude les patients pour lesquels on disposait d’une échocardiographie à l’état basal et ≥ 5 ans après le TAVR.

La définition hémodynamique de la dégénérescence structurelle de la  valve s’est basée sur les recommandations la Task force de la Société Européenne de Cardiologie.

L’étude a finalement porté sur  241 patients (âge moyen : 79,3 ± 7,5 ans ; femmes : 46 %) suivis pendant en moyenne 5,8 ans (5 à 10 ans).

Au total, 149 patients (64 %) ont eu une valve auto-expansible et 80 (34,7 %)  une valve ballon-expansible.

Dégénérescence structurelle sévère de la valve chez moins de 1 % des patients

Lors du suivi, chez les patients traités avec une valve auto-expansible le pic du gradient de la valve aortique a diminué par rapport à celui enregistré au décours immédiat de la procédure (17,1 vs 19,1 mm Hg ; p = 0,002) ; la régurgitation aortique est passée de minime à nulle/triviale pour davantage de patients (47,8 % vs 32,9 % sous valve ballon-expansible ; p = 0,055)  et un nombre moindre de patients avaient une légère insuffisance aortique (42,5 % vs 57 %sous valve ballon-expansible ; p = 0,02).

Il a été noté : un cas (0,4 %) de dégénérescence structurelle sévère de la  valve,  5,3 ans après l’implantation (régurgitation aortique nouvelle et sévère) ; 21 cas (8,7 %) de dégénérescence  structurelle de gravité moyenne de la valve, 6,1 ans (4,9 à 8,6 ans) après l’implantation dont 12/21 (57 %) étaient dus à une régurgitation aortique nouvelle et 9/21 (43 %) à une resténose aortique.

À long terme, le fonctionnement du TAVI apparaît donc excellent. Dans cette étude, 91 % des patients sont demeurés indemnes de toute dégénérescence structurelle de la valve 5 à 10 ans après son implantation. Une dégénérescence structurelle sévèrede la valve a été observée chez moins de 1 % des patients. Une dégénérescence structurelle moyenne de la valve a été notée chez 1 patient sur 12.

Dr Robert Haïat

Référence
Blackman DJ et coll. : Long-Term Durability of Transcatheter Aortic Valve Prostheses. J Am CollCardiol 2019;73:537–45.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.