Comment prescrire une contraception orale chez l’adolescente ?

La contraception estroprogestative est généralement préférée par les adolescentes et considérée comme très efficace, à condition d’être effectivement suivie.

Traditionnellement, la première prise débute avec un nouveau cycle, mais de nombreuses jeunes femmes auxquelles a été prescrite une pilule ne commencent pas le traitement ou deviennent enceintes avant même d’avoir commencé. Ces constats ont conduit à proposer une nouvelle méthode de début de la contraception orale, baptisée « quick start » (commencer tout de suite), qui consiste à faire prendre la pilule dès la première consultation. Les deux modalités ont été comparées sur un total de 539 adolescentes, âgées de 12 à 17 ans. Les jeunes femmes ont été suivies à 3 et 6 mois, avec un taux de réponses de 86 % et 77 % à ces deux périodes. Durant l’étude, 45 grossesses sont survenues.

La prise immédiate de la pilule a été associée à la poursuite de la contraception durant le deuxième cycle, mais au-delà de la deuxième boîte, il n’a pas été observé de différence entre les deux groupes à 3 et 6 mois. À 6 mois, 26 % seulement des adolescentes avaient continué à prendre les contraceptifs oraux. On peut en conclure par un bilan mitigé ; les résultats à court terme sont meilleurs avec la prise immédiate de la pilule, mais le taux de poursuite du traitement reste extrêmement bas.

Référence
Edwards SM et coll. : Initiation of oral contraceptives--start now ! J Adolesc Health. 2008 ;43(5):419-20.

Copyright © Len medical, Gynecologie pratique, janvier 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article