Compteur Linky : encore un avis rassurant…qui ne rassurera pas les réticents !

Paris, le jeudi 15 décembre 2016 – L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), saisie par la direction générale de la santé (DGS) pour une « synthèse des caractéristiques et des connaissances sur les expositions liées aux compteurs intelligents [surnommé Linky] et les effets sanitaires associés », a rendu aujourd’hui son avis. Cette saisine faisait suite aux craintes d’une partie de la population quant aux risques sanitaires liés à une exposition aux champs électromagnétiques émis par ces appareils.

Rappelons que dans une décision datant de 2012, le Conseil d’Etat avait déjà conclu qu’aucun élément du dossier de recours déposé par 4 associations « anti-ondes » ne permettait en « l’état des connaissances scientifiques » de supposer l’existence de risques « de nature à faire obstacle au déploiement du dispositif » et qu’en septembre dernier l’Agence nationale des radiofréquences estimait que le champ électromagnétique émis par Linky était 150 à 350 fois inférieur à la limite réglementaire.

Une confirmation de la faible probabilité d’effets sanitaires

Dans son avis rendu public ce jour l’ANSES conclut que « les données disponibles à ce jour amènent l’Agence à conclure à une faible probabilité que l’exposition aux champs électromagnétiques émis par les compteurs communicants radioélectriques (gaz et eau) et les autres (électricité), dans la configuration de déploiement actuelle, engendre des effets sanitaires à court ou long terme (…) les niveaux d’exposition au champ électromagnétique produit par le compteur lui-même, mais aussi par la communication CPL qui parcourt les câbles électriques [étant] très inférieurs aux valeurs limites d’exposition réglementaires ». L’institution recommande d’autre part que « les opérateurs impliqués dans le déploiement de ces nouvelles technologies [fournissent] une information claire et facilement compréhensible aux usagers quant à leurs modalités de fonctionnement ». Les travaux de l’agence se poursuivent actuellement avec une campagne de mesures qui permettront de préciser l’exposition  due au compteur Linky en situation réelle et une comparaison avec leurs ancêtres électromécaniques.

Un appel du pied aux électro-sensibles ?

L’agence a également un mot en direction des « électrosensibles » puisqu’elle recommande « que la question de l’exposition des personnes aux champs électromagnétiques soit désormais anticipée et systématisée » dans l’ « environnement évolutif » actuel.

Gageons que ce nouvel avis rassurant…n’amenuisera pas les inquiétudes des principaux intéressés, à savoir les 1 à 1,5 % de la population qui refuse la mise en place de ce dispositif à leur domicile, cette possibilité ayant été ouverte suite à une recommandation de la DGS.

Frédéric Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Dangers des champs electromagnetiques (CEM)

    Le 17 décembre 2016

    Il est grand temps que chacun s'informe, s'interroge plutôt que de subir, acceptant ainsi une parole sans partage de l'information.
    Pourquoi les assurances, vos assurances refusent d’assurer l'installation de ces compteurs depuis 2002 ?
    Pourquoi les ingénieurs de la silicone vallée envoient ils leurs enfants dans des écoles sans wifi ?
    Pourquoi l’état français interdit-il le wifi dans les crèches ?
    Chaque Maire, chaque conseil municipal, est-il informé que les communes sont propriétaires des compteurs d’eau, d’électricité et de gaz à votre domicile et donc responsable des dégâts encourus tant humains que matériels ?
    Pourquoi 190 chercheurs internationaux ont-ils lancé un appel à l’ONU au mois de mai 2015 pour sensibiliser et prévenir du risque de catastrophe sanitaire engendrée par la multiplication des CEM? https://www.youtube.com/watch?v=yPyiV7NJIvY
    Pourquoi le professeur Montagnier prend t il position ? http://www.robindestoits.org/VIDEO-Pr-Luc-Montagnier-brouillard-electromagnetique-et-maladies-chroniques-Journee-prestige-immuno-oncologie-Nantes-02_a2394.html
    Découvrez ce qui se passe chez vous: https://www.youtube.com/watch?v=lhaQWHTaYEY

    Le compteur linky émet des basses fréquences de manière régulière, celles qui pénètrent le plus dans l'organisme. Il faudra 700000 antennes relais fonctionnant en wifi pour transmettre les informations à Ennedis soit une antenne a 300m de votre de domicile !
    On vous parle des effets thermiques des ondes mais les effets biologiques (symtomes cliniques, mutation de l'ADN) apparaissent à de très faibles puissances.
    Nous médecins pouvons nous être les défenseurs de la santé publique pour les générations futures. Le Linky émet en permanence, vous n'avez plus aucune maitrise de votre exposition aux CEM.

    Alors prenons position, ouvrons le débat, non on ne peut laisser installer ce materiel sans une application du principe de précaution !

    Dr Richard Faitg

  • Corruption !

    Le 26 décembre 2016

    Ces institutions d'Etat, infiltrées par des experts en conflits d'intérêts avec les lobbies, ne sont plus crédibles et ne servent qu'à camoufler et minimiser des scandales sanitaires de plus en plus nombreux pour protéger les intérêts industriels avec la complicité des politiques et au détriment de la Santé Publique. Les ondes électromagnétiques sont nocives pour la Santé, démontré par des dizaines d'experts internationaux et indépendants. La Suède, pays le plus avancé en la matière annonce 5% de sa population touchée.

    Serge Rader

Réagir à cet article