Covid-19 : saisie du Conseil d’Etat pour que la prescription de chloroquine soit autorisée à tous les médecins

Paris, le jeudi 26 mars 2020 – En dépit des multiples interventions, parfois détaillées, du ministre de la Santé et des représentants des autorités sanitaires sur les raisons qui justifieraient l’absence de stocks d’Etat de masques et les efforts engagés ces dernières semaines pour permettre la dotation des personnels de santé, la colère de ces derniers ne s’affaiblit pas. Il faut dire que la distribution encore chaotique des matériels de protection et la rareté des masques FFP2 favorisent cette exaspération. Plusieurs initiatives témoignent de ce sentiment mêlé d’inquiétudes.

Prescription élargie de chloroquine

Ainsi, ce 26 mars, le Conseil d’État examine le référé liberté formé par le Syndicat des médecins d’Aix et région (SMAER) et par le groupe d’infirmiers libéraux Infin’idels. Ce recours dénonce l’insuffisance de l’État quant à la protection des soignants. L’action a pour principal fondement « l’atteinte grave et manifestement illégale portée par l’État au droit à la vie, au droit à l’intégrité physique, au droit de recevoir les traitements et soins les plus appropriés à l’état de santé et au droit à la santé » détaille Maître Nicolas Choley. Sur cette base, les deux syndicats attendent de l’État des mesures plus fermes concernant la réquisition des stocks de masques et de matériels de protection. Les deux organisations veulent également rappeler à l’État son devoir de déployer des moyens de dépistage « massif » à l’intention des professionnels de santé, tandis qu’ils attendent des consignes plus strictes concernant le dépistage des patients. Enfin, s’écartant de revendications pouvant être soutenues par l’ensemble de la profession et du champ d’action habituel des syndicats, ils attendent du Conseil d’État qu’il enjoigne le gouvernement de permettre la prescription d’hydroxychloroquine (pour la prise en charge des patients atteints de Covid-19) par tous les médecins (en ville comme à l’hôpital). Outre la publication très récente d’un essai chinois ne confirmant pas celui du Pr Raoult (à la une du JIM aujourd’hui), le Conseil d’État devrait très probablement signaler que l’appréciation d’une telle requête dépasse ses compétences (sauf à s’appuyer sur les éclairages d’experts qui on le sait sont très divisés).

Appel au Président de la République

Se limitant pour leur part à leurs préoccupations plus classiques, une dizaine de syndicats et d’organisations de médecins libéraux (dont les cinq structures représentatives, la CSMF, MG France, la FMF, le SML et le Bloc associées à l’UFML) ont adressé un courrier au Président de la République dénonçant également les dysfonctionnements concernant l’approvisionnement en masques et l’insuffisance des moyens. Dans cette lettre, les syndicats plaident notamment pour une levée de certaines contraintes administratives (telle l’obligation du marquage CE). Ces syndicats attendent également une mobilisation plus importante de l’État concernant l’effort de dépistage des personnels de santé et mettent notamment en garde contre une progression de l’absentéisme « lié à l’inquiétude des professionnels non protégés, et à une hausse de professionnels contaminés, tenus de se mettre à l’écart des troupes qui vont prendre en charge les malades ». Enfin les organisations plaident pour la constitution d’un comité de pilotage sur ces différents sujets auquel elles souhaitent participer activement.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • L'indépendance du médecin est dans le code déontologie

    Le 26 mars 2020

    A ma connaissance il n'y a pas d'interdiction pour les médecins de prescrire la chloroquine. Si ce n'est de prescrire hors AMM - donc sous sa propre responsabilité en acceptant qu'un patient se plaigne si complication (ou inefficacité ?), en choisissant la dose et la durée de prescription (rien n'empêche le médecin qui le désire de le faire, et le pharmacien de délivrer le médicament)

    Je rappelle que l'indépendance du médecin est dans le code déontologie.

    Dr Catherine Cloup

  • La prescription hors AMM de l'hydroxychloroquine

    Le 28 mars 2020

    Je me permets de réagir à votre commentaire au sujet de la possibilité de prescrire hors AMM l'hydroxychloroquine afin de vous indiquer que j'ai rédigé un article à ce sujet, actualisé au vu des derniers décrets, qui a été publié sur le site Village de la Justice:
    https://www.village-justice.com/articles/covid-prescription-hors-amm-hydroxychloroquine,34288.html

    Thibault Soubelet

Réagir à cet article