De grandes variations dans la prise en charge de la bronchiolite

En cette période hivernale, il est opportun de s’interroger objectivement sur les traitements médicamenteux proposés pour la bronchiolite dans les pays développés. Si l’on prend en compte les méta-analyses d'essais contrôlés randomisés sur la bronchiolite infantile, celles-ci ne soutiennent pas le recours à des médicaments. Pour autant qu’en est-il dans les faits ? Une revue systématique de la littérature fait le point sur les données actuelles et évalue l'utilisation réelle de médicaments pour les nourrissons hospitalisés pour une bronchiolite, et notamment dans les services de pédiatrie, les services d'urgence et les unités de soins intensifs pédiatriques (USIP) des pays occidentalisés.

Ce travail est basé sur les études publiées dans PubMed entre 2009 et 2018 et fournissant des données sur l'utilisation réelle de l'adrénaline, du salbutamol, des corticostéroïdes ou des antibiotiques pour la population pédiatrique.

Loin de l’evidence based medicine

Après identification de 10 publications sur ces thèmes, il ressort de l’analyse des variations importantes dans la prise en charge médicamenteuse de la bronchiolite néonatale d’un pays à l’autre, et même d’un hôpital à l’autre. Une étude multicentrique menée dans 38 hôpitaux de huit pays révèle qu'en moyenne 29 % des nourrissons admis pour une bronchiolite reçoivent des médicaments (sans preuve de leur efficacité), un taux qui varie de 9 % en Australie et en Nouvelle-Zélande à 58 % en Espagne et au Portugal. En outre, une étude multicentrique prospective américaine portant sur 16 USIP fait apparaître que les bronchodilatateurs sont utilisés en moyenne par 60 % d’entre elles, les corticostéroïdes par 33 % et les antibiotiques par 63 %. D'autres études ont montré que l'âge élevé et les antécédents de respiration sifflante augmentaient l'utilisation de médicaments.

Anne-Céline Rigaud

Référence
Korppi M et coll. : Review shows substantial variations in the use of medication for infant bronchiolitis between and within countries. Acta Paediatr janvier 2019. doi: 10.1111/apa.14713.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article