Débat fumeux autour du compteur Linky : le maire de Perpignan s’excuse de ses « sottises »

Perpignan, le mardi 3 mai 2016 - Partout en France sont organisées des réunions pour évoquer l’installation du nouveau compteur intelligent d’EDF, baptisé Linky. Loués pour leur praticité et leur possibilités techniques, ces compteurs sont cependant redoutés par certains en raison des ondes électromagnétiques qu’ils émettraient. Le 27 avril, lors d’une "réunion citoyenne"  sur ce thème dans une brasserie de Perpignan, le maire Jean-Marc Pujol (LR) s’est laissé emporter par le débat. Alors que la salle faisait remarquer qu’un compteur tel que Linky avait finalement été refusé par l’Allemagne, il a répondu : « L’Allemagne a peut-être refusé l’installation des compteurs Linky, mais à côté de ça, ils envoyaient des gens à la chambre à gaz. Les Allemands sont excessifs en tout ! ». Cette déclaration intempestive n’a pas manqué d’être rapportée par les journalistes de l’Indépendant, incitant le maire à s’excuser. « Cette sortie de langage est inappropriée, ce sont-là des propos tenus dont je ne suis pas fier. C’est maladroit, c’est une sottise sans nom car en plus cela ne veut rien dire, quand on y réfléchit » écrit-il sur son blog. Enfin, afin d’éviter toute mauvaise onde, il a tenu à s’excuser auprès de ses amis de Hanovre avec laquelle Perpignan est jumelée depuis cinquante ans !

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article