Dépression et arthrose

L’équipe canadienne de Y. Gleicher s’est penchée sur la prise en charge de la dépression liée a la douleur chronique d’arthrose chez des patients âgés. Les patients atteints d’arthrose du genou ou de la hanche ont été interviewés annuellement afin d’évaluer un indice de qualité de vie, le SF-36, la sévérité de l’arthrose étant quantifiée par le WOMAC, et de prendre en compte le traitement de la dépression ainsi que les comorbidités. Ces patients ont été comparés à une base de données comparables mais de sujets ne présentant pas d’arthrose.

Le suivi a été de 2 ans. Au total, 2 204 patients ont participé, d’une moyenne d’âge de 71 ans, avec 72 % de femmes et ayant en majorité une éducation
supérieure. Le WOMAC a montré une arthrose modérée, le score mental était de 68/100. Les patients ont ensuite été appariés par âge, sexe, comorbidité, statut général. Le score mental était prédictif du nombre de visites pour dépression. Durant ces 2 ans, 589 membres de la cohorte ont consulté 1 979 fois pour des problèmes dépressifs. Les résultats montrent que l’arthrose du genou et de la hanche chez les patients âgés est associée à une demande de consultation plus importante pour syndrome dépressif.

D’autre part, si l’arthrose semble être prise en charge chez ses patients, la dépression ne l’est pas.

Dr Odila Gabay

Référence
Gleicher Y. et coll. : Primary health care use in osteoarthritis: link with depressed mood. 73rd annual meeting of the American College of Rheumatology/44th annual meeting of the Association of Rheumatology Health Professionals (Philadelphie): 17-21 Octobre 2009.

Copyright © Len medical, Rhumatologie pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article